Interview de Catherine Loiseau

Interview de Catherine Loiseau

portrait de l'auteure Cathrine LoiseauJeune auteure, j’ai découvert Catherine Loiseau avec son feuilleton steampunk La ligue des ténèbres. Cette série légère et pétillante m’a tellement plu que j’ai voulu approfondir le sujet, c’est donc avec grand plaisir que nous l’accueillons sur Les pipelettes aujourd’hui.

Voulez-vous nous présenter La ligue des ténèbres ?
La Ligue des ténèbres est un feuilleton d’aventure steampunk. La Ligue se compose de quatre personnes : lady Astley, arnaqueuse, Thomas, voleur à la petite semaine, Edmund Nutter, savant fou et Samantha Wiseman, la narratrice, qui joue les apprenties du professeur Nutter et tente de contenir les ardeurs des trois autres.
Car la Ligue des ténèbres voyage entre les mondes grâce à une machine créée par le professeur et possède une ambition : conquérir le monde ! Plus facile à dire qu’à faire, hélas, surtout quand on est adepte des plans sans faille qui ont une fâcheuse tendance à tomber à l’eau.

Couverture de La ligue des tenebres episode 1 de Catherine LoiseauComment est né ce projet ?
Le projet est né il y a deux ans, lorsque j’ai participé au concours de nouvelles de Geekopolis. J’ai créé la Ligue des ténèbres. La nouvelle n’a pas gagné le concours, mais je me suis attachée à cette bande de sympathiques bras cassés, et j’ai eu envie de raconter leurs aventures.
À travers les différents voyages de la Ligue, j’espère rendre hommage aux différents genres de la littérature de l’imaginaire, que j’affectionne tout particulièrement.

Avez-vous déjà toute l’intrigue en tête avec ce qu’il va se passer à chaque épisode ou au contraire découvrez-vous vous-même au fur et à mesure les aventures de vos héros ?
Un peu des deux en fait. J’ai déjà l’intrigue générale en tête, je sais comment va finir la série et quelle sera l’évolution des héros, mais je me laisse un peu de marge dans l’écriture même des épisodes, pour pouvoir intégrer les idées qui me viendraient en route.

D’ailleurs, combien d’épisodes est-il supposé y avoir et envisagez-vous une déclinaison en saisons ?
La série comptera 24 épisodes, répartis en 3 saisons de 8 épisodes chacun. Pour le moment, je publie les épisodes un par un, mais je compte les réunir en saison. Elles regrouperont les épisodes parus et j’y ajouterai un épisode bonus.
Chaque épisode sort le 30 de chaque mois, avec une intégrale de la saison 1 prévue pour la fin de l’année 2015.

Vous avez fait beaucoup de recherches historiques pour planter le décor de votre histoire. Était-ce quelque chose d’important pour vous ?
Je fais toujours énormément de recherches quand j’écris, même pour une histoire qui ne se passe pas dans le monde réel. Pour les deux premiers épisodes de la Ligue des ténèbres, je me suis beaucoup documentée sur le Londres de l’époque victorienne. Pour l’épisode 3, eh bien, j’ai relu Alice au pays des merveilles, Edgar Allan Poe et Mary Shelley.
Une partie de mes recherches (du moins, la partie iconographique) est visible sur mon tableau Pinterest.
Sinon, je publie souvent des articles sur mon site, dont beaucoup sont issus de recherches menées pour l’écriture.

Y a-t-il des éléments, des anecdotes qui vous ont marqués et que nous allons retrouver dans les aventures de La ligue ?
Je suis pratiquante d’AMHE, arts martiaux historiques européens. J’étudie l’escrime italienne du XVIe siècle, et je m’entraîne au combat de gladiateurs (oui, oui, des loisirs un peu étranges, je sais ^^).
L’escrime historique est donc une autre de mes passions, en plus de l’écriture. Vous pourrez retrouver dans la saison 2 de la Ligue des ténèbres deux épisodes qui feront la part belle l’un à la fantasy antique et aux combats de gladiateurs, l’autre à la renaissance italienne.

La ligue est un feuilleton dont, il me semble, vous assumez vous-même l’édition, et pour lequel vous avez en outre fait le choix du 100% numérique. Pouvez-vous nous parler de cette expérience et des raisons qui ont motivé vos choix ?
J’ai fait le choix de l’autoédition en numérique pour pouvoir garder le contrôle complet de la Ligue des ténèbres. Cela me permet de fixer les prix, les dates de sorties… Je peux choisir mes couvertures (ce qui n’est pas toujours le cas dans l’édition traditionnelle), et je remercie à ce titre Sylvie Sabater pour son travail et ses superbes couvertures
S’autoéditer est également une expérience très enrichissante car cela me permet d’apprendre à créer un ebook, gérer les différentes plateformes numériques… Croyez-moi, c’est du boulot !
Je compte également me lancer dans l’impression à la demande, vu que je souhaite proposer les intégrales des saisons en version papier, en plus du numérique.

A quand la sortie de l’épisode 4 et pouvez-nous donner des indices sur l’avenir de nos héros ?
L’épisode 4 sort le 30 juin. Les curieux pourront déjà avoir une idée de l’ambiance et du thème du prochain épisode en consultant le tableau Pinterest consacré.

Vous semblez vouer une vraie passion au steampunk, que vous partagez sur votre site Ceux du mercure. Voulez-vous nous en parler ?
J’ai découvert le steampunk il y a quelques années et c’est un mouvement que j’apprécie beaucoup notamment pour sa créativité. Ceux qui ont croisé des vaporistes lors de festivals et conventions peuvent témoigner que les costumes sont splendides. J’adore l’esthétique de ce mouvement, je m’habille souvent en tenue d’inspiration victorienne.
J’aime beaucoup les arts du XIXe (avec une affection toute particulière pour l’Art Nouveau) et je trouve que d’un point de vue social et politique, c’est un siècle extrêmement intéressant, car il a connu des évolutions majeures.
J’apprécie les steampunk en littérature pour la liberté offerte. Contrairement à la SF ou à la fantasy, le steampunk est un genre jeune et neuf, où l’on peut innover, briser les codes, raconter ce que l’on veut.
Pour ceux intéressés, je fais tous les mois un billet sur le steampunk, où je recense les liens que j’ai pu trouver. Je travaille aussi sur des articles sur la mode et l’art.

couverture du recueil Monstres à toutes vapeur La ligue des ténèbres n’est pas votre première expérience de l’écriture. Qu’en est-il des autres ?
J’ai écrit plusieurs romans (fantasy, steampunk et jeunesse) qui sont actuellement à l’étude chez différents éditeurs.
J’ai aussi publié des nouvelles dans des webzines, des magazines ou des recueils de nouvelles. La liste est disponible à cette adresse.
Je recommande mes nouvelles parues chez Etherval, Tamamo chez Brin d’éternités, et pour les amateurs de Steampunk : le recueil Monstres à toute vapeur chez Lune Écarlate. J’ai aussi publié une aventure de la Ligue des ténèbres chez l’Ivre book, dans la collection Calling Cthulhu.

Author

Les pipelettes en parlent

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *