Le trône de fer, Intégrale 1 / Georges R. R. Martin

Le trône de fer, Intégrale 1 / Georges R. R. Martin

Résumé : Après avoir tué le monarque dément Aerys II Targaryen, Robert Baratheon est devenu le nouveau souverain du royaume des Sept Couronnes. Tandis qu’en son domaine de Winterfell, son fidèle ami le Duc Edward Stark rend paisiblement la justice. Mais un jour, le roi Robert lui rend visite, porteur de sombres nouvelles : le trône est en péril. Stark, qui s’est toujours tenu éloigné des affaires du pouvoir, doit alors abandonner les terres du Nord pour rejoindre la cour et ses intrigues. L’heure est grave, d’autant qu’au-delà du mur qui protège le royaume depuis des siècles, d’étranges créatures rôdent… 
Avis : J’ai vraiment beaucoup aimé cette première intégrale. Rythmé par le changement de personnages à chaque chapitre, nous suivons les protagonistes à tour de rôle. C’est à travers leurs yeux que nous découvrons alors l’histoire, ainsi que leurs impressions sur les événements en cours. Cela renforce le suspens du récit et donne également plus de tensions à l’intrigue. Ce sentiment est d’autant plus fort que l’ensemble des personnages, qui étaient au départ réunis, sont ensuite séparés et dispersés aux quatre coins du royaume. Dans un premier temps, et même si on change de protagoniste, nous continuons de suivre ce que devient le précédent personnage. Mais par la suite, il faut chaque fois attendre un moment avant de savoir ce qui leur arrive. L’auteur a trouvé un bon moyen pour rendre son livre attrayant et intrigant, et nous donner ainsi très envie de découvrir ce qui arrive à nos protégés. Surtout qu’à la fin de chaque chapitre, ils se retrouvent dans une situation délicate qui nous laisse en haleine. J’ai donc avalé sans m’en rendre compte les pages de cette intégrale, dans le seul but de connaître le devenir des héros et le fin mot de toute cette histoire. 
Les débuts de cet opus sont un peu perturbants, car le style d’écriture est assez chaotique. Il manque des articles, des mots et le langage emprunté est assez vieillot. Toutefois, je ne sais pas si c’est l’intrigue qui m’a d’emblée prise et plongée dans l’histoire ou une question d’accoutumance, mais ce style d’écriture n’a pas très longtemps été un problème. Très vite, je n’y ai plus fait attention. 
Mes personnages préférés sont incontestablement la courageuse et battante Arya, le valeureux et fidèle Eddard, ainsi que son fils Jon. Par contre, j’ai pris rapidement en grippe, Sansa. Sa personnalité est tout à fait détestable et ennuyeuse à lire. Elle est naïve et fleur bleue jusqu’aux bouts des ongles, ce qui la rend incroyablement stupide. Les passages concernant Daneyris m’ont assez peu intéressée et j’ai eu à de nombreuses reprises le désir de les passer. Mais je suis sûre qu’ils trouveront bientôt leur intérêt dans la suite de la série. 
Dans ce tome, nous suivons la famille Stark, une famille unie qui prône les valeurs telles que la loyauté, la droiture, le courage et la bonté. Ils vivaient tranquillement à Winterfell, jusqu’au jour où Eddard Stark se voit contraint, par amitié et fidélité, de suivre son « frère » et ami, afin de devenir la « Main du roi ». Sa famille se retrouve alors éclatée selon le bon plaisir de la royauté. Malheureusement pour lui, cela ne sera que les débuts de nombreux tourments pour lui et les siens. Sa loyauté et son bon cœur entraîneront sa chute et celle du royaume. 
J’ai aimé ce récit, car il est rempli de rebondissements inattendus et parce qu’il est machiavélique à souhait. L’auteur distille trahisons, mensonges et complots au fil des pages. Un vrai sac de nœud bien difficile à dénouer. La fin est surprenante et relance parfaitement l’intrigue. C’est donc avec enthousiasme que je vais me lancer dans la suite. 
Roman édité par les éditions J’ai Lu – Traduit par Jean Sola
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
6
0
Participez à la vie du blog en laissant un commentaire :)x
()
x