Glacé / Bernard Minier

Glacé / Bernard Minier

Couverture de Glacé de Bernard MinierDécembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée.
Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ?

Avis : Ce Glacé confirme ce que je pensais de Bernard Minier : quel grand auteur de thriller ! Que de frissons, que de suspense, que de noirceur ! Quel conteur fantastique, qui sait créer rapidement un lien entre le lecteur et les personnages !

Servaz est grandiose en père d’ado inquiet et en pourfendeur des cons.

Son adjoint est inclassable, et si je ne peux rien vous dire de l’épilogue qui accentue cette particularité, il « tue des ours » comme dirait une amie.

Diane, la nouvelle psychologue du centre, qui se retrouve dans l’œil du cyclone et qui doute de ses capacités, est si humaine.

Le capitaine Ziegler, quant à elle, est aussi un peu inclassable mais va se révéler une vraie battante et quelqu’un sur qui l’on peut compter.

Julian Hirtmann est un psychopathe sociopathe, hautement intelligent et je vous assure que le lien que Bernard minier crée entre lui et le lecteur est glacé !!!!

Nous avons dans ce livre le top du top de la peur. Le sentiment est créé non seulement par le paysage, montagnard et givré, avec ses vallées encaissées et ses sommets inquiétants, qui nous enchâsse dans sa froideur, mais aussi par la folie qui règne dans le centre psychiatrique de haute sécurité, oppressante au possible. Et bien sûr, le passé morbide et violent des protagonistes accentue encore cet effet.

N’oublions pas l’enquête dans l’enquête dans l’enquête. Finalement, tout le monde peut avoir tué ou avoir des choses à cacher sur les racines de ce passé horrible qui se dessine. Il y a la neige, la pluie et les avalanches qui apportent de l‘adrénaline et renforcent encore plus le malaise oppressant de cette vallée. Il y a ceux aux dents longues qui finalement vous soutiennent et ceux que l’on croyait connaitre et qui vous plantent un couteau dans le dos…

Glacé n’est pas seulement bien construit, il vous emporte à bout de souffle dans les bas-fonds de nos sociétés, tout en en offrant une critique fondée et vibrante.

Suivant 🙂 et vite !

Roman publié par XO éditions.

9 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *