Il fallait que je vous le dise / Mermilliod & Winckler

Il fallait que je vous le dise / Mermilliod & Winckler

couverture de la bd Il fallait que je vous le dise de Aude Mermilliod et Martin Winckler

Si elle donne le choix, l’IVG ne reste pas moins un évènement traumatique dans une vie de femme. Et d’autant plus douloureux qu’on le garde pour soi, qu’on ne sait pas dire l’ambivalence des sentiments et des représentations qui l’accompagnent. L’angoisse, la culpabilité, la solitude, la souffrance physique, l’impossibilité surtout de pouvoir partager son expérience. Avec ce livre, Aude Mermilliod rompt le silence, mêlant son témoignage de patiente à celui du médecin Martin Winckler. Leur deux parcours se rejoignent et se répondent dans un livre fort, nécessaire et apaisé.

Avis : Aude Mermilliod, qui a subi (je n’utilise pas ce mot à la légère) un avortement, explique pourquoi cela lui a été si difficile : absence d’explication de son médecin en amont, peu de chaleur lors de l’IVG en lui-même, et surtout soutien ne servant à rien des amis qui minimisent l’acte pour qu’elle se sente mieux (moins coupable ?). Elle a un vrai regard sur le moment où cela s’est produit et induit une empathie et une envie de faire bouger les choses pour que d’autres femmes ne vivent plus la même chose qu’elle. Martin Winckler, en tant de médecin qui a pratiqué des IVG, apporte un regard que j’ai trouvé très intéressant : celui d’homme et celui de soignant.

Il fallait que je vous le dise est à mettre entre toutes les mains : ado, adultes, anciennes générations…

Le dessin est typique de la génération 2000 : pas de case délimitée, une parole libérée mais pas pour choquer, juste pour montrer et expliquer. Un trait arrondi et des couleurs pastelles, bref un peu le style de Margaux Motin en moins coloré… et en plus profond sur les sujets. J’adore.

L’IVG est un sujet tabou, casse gueule et qui divise. Je fais le pari que cette BD ouvrira des discussions et des changements dans notre regard. En tout cas, je le souhaite. Moi, elle m’a fait prendre conscience que par-delà le choix et la sécurité qu’offre l’IVG, il y a des progrès à faire : pour accueillir la parole de celles qui souhaitent en parler, améliorer la prise en charge et veillez à ce que ce droit ne soit pas anéanti, entre autres…

Et il fallait que je vous le dise : 5 sur 5 dans le prix Alice et Clochette. 😉

BD publiée aux éditions Casterman

affiche 2020 prix bd alic et clochette

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
2
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x