La chute de la Maison aux Flèches d’Argent / Aliette de Bodard

La chute de la Maison aux Flèches d’Argent / Aliette de Bodard

Couverture de la Chute de la Maison aux Flèches d'Argent d'Aliette de BodardDominion of the Fallen, Tome 1

Résumé : Paris n’est que ruines et décombres depuis la Grande Guerre magique qui a opposé les Maisons régnant sur la capitale. Et celles-ci n’ont pas été épargnées : elles ne sont plus que l’ombre de leur splendeur d’antan. La Maison aux Flèches d’Argent fut la plus puissante parmi toutes. Mais sa position est précaire dans l’équilibre fragile qui s’est instauré. Et en son coeur, au sein de Notre-Dame, une malédiction terrible est dissimulée, prête à se déchaîner sur elle. Son destin est désormais lié à celui d’un jeune homme aux mystérieux pouvoirs et d’une nouvelle Déchue. La puissante magie de l’ange suffira-t-elle à les sauver de la chute ?

Avis : Aliette de Bodard nous propose avec La chute de la Maison aux Flèches d’Argent un univers riche et complexe. Chassés du ciel pour une faute qu’ils ne se rappellent pas voir commise, les Anges ont envahi la Terre et en ont pris le contrôle… allant jusqu’à ravager les rues et l’atmosphère par leurs guerres. Entre Belle Époque et post-apocalypse, l’auteure nous entraîne dans un Paris délabré où le pouvoir est la plus précieuse des monnaies.

Dans ce climat délétère, une série de meurtres mystérieux vient remettre en question le fragile équilibre régnant entre les Maisons – regroupements formés par des factions d’Anges et d’humains. D’abord de « simples » humains, puis des Anges. Quelle est cette force qui frappe soudain les Déchus, les privant de leurs pouvoirs, les laissant exsangues et marqués de milliers de piqures ?

Au centre de ce qui se révèle vite être une chasse en règle, des personnages travaillés, qui ont leur part d’ombres et de fêlures. Séléné, chef de la Maison aux Flèches d’Argent, première et autrefois la plus puissante des Maisons, grâce à la magie d’Etoile-du-Matin ; mais celui-ci est parti et seule est restée Séléné. Séléné, qui lutte jour après jour pour maintenir le contrôle. Isabelle, nouvellement parachutée du Ciel, encore balbutiante, naïve et dotée d’une force que nombre lui envie. Philippe, Annamite au passé trouble. Entre la jeune Déchue et l’ancien immortel, un lien particulier se noue, créé dan la douleur et la honte. Enfin, Madeleine, apothicaire de la Maison. Et tout ce que souhaite Madeleine, c’est qu’on la laisse tranquille, qu’on la laisse se morfondre dans les souvenirs de son passé sanglant.

Jeu politique ou vendetta personnelle ? Aliette de Bodard distille ses pièces, au lecteur de tenter de les rassembler. Les autres Maisons se sont-elles alliées pour mettre un point final à celle qui les a toujours accablées de son dédain ? Ne font-elles que se repaître du spectacle ? Ou la chute de La Maison aux Flèches d’Argent est-elle orchestrée par un ennemi qui se cache en son sein même ? Suspicion, faux-semblant, chausse-trappes et tactique se mêlent pour nous révéler une intrigue parfaitement construite.

Mais l’univers de l’auteure ne se contente pas de « profiter » de la mythologie chrétienne. Elle a créé autour de ses Déchus tout un réseau de ramifications complexes, des fils qui s’étendent pour envelopper son monde de manière dense et parfaitement efficace. À cela s’ajoutent d’autres pouvoirs, instaurant au roman un parfum d’exotisme. L’impression qui en ressort est celle d’un monde si vaste que la seule lecture de La chute de la Maison aux Flèches d’Argent ne suffit pas à l’appréhender – bien que celui-ci puisse tout à fait se lire de façon indépendante. Impression confirmée lorsque l’on découvre sur le site de l’auteure, les nombreux récits qui l’accompagnent.

Roman publié aux éditions Fleuve (OutreFleuve) – Traduit de l’anglais par Emmanuel Chastellière

logo challenge de la licorne 3e editionlogo challenge dames en noir 3e edition

logo du challenge defi lecture

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *