Les inséparables / Julie Cohen

Les inséparables / Julie Cohen

couverture du roman les inseparables de julie cohen

Robbie et Emily vivent un amour sans faille. Après dix ans d’une cruelle séparation, ils se sont retrouvés par miracle et ne se sont plus jamais quittés. Quarante-trois ans plus tard, Robbie fête ses quatre-vingts ans, entouré de sa jolie famille, un fils, des petits-enfants, un amour indéfectible pour Emily, son inséparable…
Mais cet amour apparemment si parfait contient de nombreuses zones d’ombre. En réalité, ils ne se sont jamais mariés. Pourquoi ? Leur fils a été adopté dans des conditions plus que troubles, ce qu’il ignore. Pourquoi ? Ils avaient chacun une autre vie autrefois, et ils ont dû rompre avec leur passé et leurs familles. Pourquoi ?
En remontant dans le temps, l’incroyable secret de Robbie et Emily se révèle peu à peu.

Avis : On découvre progressivement les inséparables dont il est question dans le titre, un couple de retraités (qui-semble-plus-que) parfait, Emily et Robbie Brandon. Et puis on découvre que la maladie dégénérative de Robbie (probablement Alzheimer), avec ses pertes de mémoires, compromet leur secret… Mais quel est-il ? C’est là tout le sel de cette belle histoire romantique et tragique à souhait.

Au fur et à mesure de ce roman poupée gigogne, qui commence par la fin, et se termine par une révélation (il y a d’autres plus petits secrets qui parsèment le roman) j’ai été emportée par la fougue de Robbie et par la confiance d’Emily.

La réussite de Julie Cohen tient dans la description des émotions et dans sa capacité de dépeindre une scène en deux lignes. On vit intensément tous les aléas de leur vie à deux et il y en a à la pelle, c’est comme si on y était ! Chaque moment (la rencontre, le choix, les décisions d’avoir ou non des enfants, le retour du fils prodigue, l’enterrement de la mère d’Emily, les repas de famille…), s’il était pris séparément ne serait que cliché… Mais l’autrice réussit la gageure de les rendre vrais et donc touchants.

Beaucoup de choses passent par des lettres envoyées, ce qui pour moi a créé un lien encore plus fort avec ces deux personnages emplis d’humanité, et donc de démons et de bonté aussi ! Alors bien sûr, leur capacité à transcender les obstacles, la quête d’absolu de Robbie et la sagesse d’Emily ne sont pas choses communes dans la vraie vie. Mais cela m’a fait rêver et a rempli mon cœur de félicité. Ce qui est déjà super. Mais, en plus, le grand final m’a surprise et cela n’a pas de prix !

Merci Julie Cohen pour ce livre époustouflant !

Roman publié aux éditions J’ai lu

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x