Les cieux pétrifiés / N.K. Jemisin

Les cieux pétrifiés / N.K. Jemisin

couverture du roman les cieux petrifies de nk jemisin

Les livres de la Terre fracturée, Tome 3

Le retour imminent de la Lune signifie-t-il la fin de l’humanité ou au contraire sa rédemption ? La réponse à cette question repose sur les épaules d’une femme et de sa fille. La première, Essun, entend se servir des pouvoirs qu’elle a hérités d’Albâtre pour bâtir un monde dans lequel les orogènes seraient libres. Mais pour la seconde, Nassun, il est trop tard. Elle a vu ce que le monde avait à offrir de pire, et elle a accepté ce que sa mère n’admettra jamais : qu’il est corrompu au-delà du point de non-retour, et que sa destruction est inévitable.

Avis : Après 2 tomes particulièrement réussis, j’attendais avec impatience la conclusion de cette trilogie. Les cieux pétrifiés promettait à la fois les révélations tant attendue sur le monde créé par N.K. Jeminsin, un récit intense et de grands moments d’émotions. Je n’ai pas du tout été déçue.

Les cieux pétrifiés se déploie sur 3 lignes de faille. 2 sont parallèles, puisque nous y suivons Nassun et Essun dans leurs quêtes. L’une se dirigeant vers l’autre côté du monde pour le détruire, l’autre tentant de mettre à l’abri ses amis avant de partir retrouver sa fille. Sur la 3e, nous plongeons dans le passé en compagnie de Hoa, dans un terrible compte-à-rebours, pour découvrir comment la Terre s’est fracturée et ce qui a déclenché les Saisons.

Je dois dire que durant une partie du récit j’ai eu une nette préférence pour les fils d’Essun et Hoa, celui de Nassun ne parvenant pas complètement à me captiver. Mais la fin se rapprochant, il a finalement su m’emporter aussi. La tension devient prégnante, l’affrontement entre la mère et la fille, inévitable, et le sort du monde posé sur une fragile dalle de glace en suspension. De quel côté basculera-t-elle ? L’anéantissement ou une chance de rédemption, de reconstruction ?

On retrouve ici cette sorte de langueur déjà présente dans les 2 premiers tomes, mais la construction narrative apporte un certain dynamisme, et surtout le mélange d’aventures, de révélations et de réflexions emporte le lecteur. La notion d’oppression est toujours au cœur de ces dernières. Le long flash-back apporte d’ailleurs un œil froid et aiguisé sur cet aspect. Il questionne aussi : sauver le monde ? Pour répéter les mêmes erreurs, les mêmes horreurs ? Quel intérêt si ce n’est pour tenter de le changer, pour bousculer l’ordre établi ? À travers ses personnages, N.K. Jemisin interroge également sur l’amour, la famille, le devoir et la responsabilité.

Les cieux pétrifiés conclut de façon très réussie et efficace le cycle des Livres de la Terre fracturée. L’univers de l’autrice se révèle travaillé de bout en bout, solide et passionnant. Effrayant aussi. Ses personnages sont finement construits, complexes et attachants. À découvrir.

Roman publié aux éditions J’ai lu (Nouveaux Millénaires) – Traduit de l’anglais par Michelle Charrier
Prix Locus 2018, Hugo 2018, Nebula 2017 du meilleur roman.

logo du challenge prix litteraires en sffflogo challenge ete 2018

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook VO

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *