Angie / Karin Slaughter

Angie / Karin Slaughter

couverture de Angie de Karin SlaughterWill Trent, Tome 8

Jusqu’où iriez-vous pour sauver votre fille ?
Le corps sans vie d’un ex-flic vient d’être signalé dans un bâtiment destiné à devenir le prochain nightclub branché d’une star du basketball ; Marcus Rippy. Parce que ses empreintes sont retrouvées sur cette scène de crime particulièrement sordide, Angie est recherchée par la police d’Atlanta.
Elle est la femme de Will Trent, policier taiseux dont Rippy est un ennemi personnel.
Elle est la mère biologique de Jo, conjointe étrangement effacée d’un sportif de haut niveau qui contrôle chaque détail du quotidien de son épouse.
Elle est surtout une flic, une survivante, une manipulatrice. Une femme qui a décidé d’en protéger une autre, sans limite.
Et Will Trent le sait bien : sa femme peut disparaitre ; elle finit toujours par revenir. Avec un plan.

Avis : Si vous venez de temps en temps par ici, vous le savez, je ne manque jamais une sortie de Karin Slaughter. Dans celle-ci, le titre nous l’annonce d’emblée, nous allons retrouver Angie, un personnage rencontré dans l’excellent Triptyque, le premier tome de la série Will Trent. Et avec Angie dans la partie, on peut être sûr qu’on ne va pas s’ennuyer !

Angie et Will, c’est une histoire forte et compliquée qui remonte à leur enfance commune à l’assistance publique. Cela fait 30 ans qu’ils s’aiment, se déchirent, sont là l’un pour l’autre, se fuient. Tous deux ont connu une vie difficile, faite de sévices et de désamour. Pendant très longtemps, ils ont été la seule personne sur qui l’autre pouvait compter. Mais qui peut comprendre Angie ? Qui peut accepter un être aussi cassé et torturé ? Un être qui voudra tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle se brise, juste pour prouver qu’elle n’était pas réelle ?

Alors lorsque Dale Harding, un ancien flic, est retrouvé dans une mare de sang appartenant vraisemblablement à Angie… Angie dont on a retrouvé l’arme sur les lieux, Angie qui a disparu. Tout se fige en Will. Que s’est-il passé ? Où est-elle ? A-t-elle pu survivre à une telle perte de sang ? C’est dans une course contre la montre que Will va s’engager pour tenter de la retrouver, pour tenter de comprendre.

Le soin apporté à la psychologie des personnages est l’un des points forts de Karin Slaughter. C’est d’autant plus flagrant ici où le roman repose en grande partie sur leur profondeur et leurs interactions. Angie est une teigne, mais on ne peut s’empêcher de l’apprécier malgré tout, de la comprendre et de vouloir lui pardonner. Karin Slaughter nous conte les destins brisés, la douleur, la violence, l’instinct de survie.

Véritable page turner, Angie m’a tenue en haleine tout le long de ces 572 pages. La narration se sépare entre passé et présent, dévoilant petit à petit les clés pour comprendre les tenants et aboutissants de l’intrigue. Les révélations s’enchaînent permettant de lever les derniers voiles entourant les protagonistes.

Roman publié aux éditions Harper Collins (Noir) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuel Plisson

LC avec Dup et alapagedesuzie

logo challenge de l'été 2017logo challenge dames en noir 3e editionlogo 4e edition challenge de la licorne

8 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *