Yzé et le palimpseste / Florent Marotta

Yzé et le palimpseste / Florent Marotta

couverture de Yze et le palimpseste de Florent MarottaRésumé : Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l’élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu’elle était loin d’imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité. Mais qui est-elle vraiment ?

Avis : Yzé et le palimpseste m’a laissé quelque peu perplexe. Si j’ai aimé le cadre dans lequel se déroulent l’intrigue et l’univers créé par Florent Marotta, j’ai été souvent perdu au fil de ma lecture.

Ambre est une jeune lycéenne orpheline, vivant avec sa tante à Nova Lugdunum. On part donc d’un cadre plutôt contemporain mais j’ai eu du mal à imaginer cette ville. Les descriptions qui en sont faites m’amène à inscrire l’intrigue dans la ville lyonnaise telle qu’on la connaît aujourd’hui alors que l’auteur, lorsqu’il replace le contexte historique général, nous place dans un futur assez éloigné.

Du jour au lendemain, Ambre découvre sa réelle identité : elle est une Wicce, une sorte de sorcière, qui maîtrise un des quatre éléments, le feu. On se prend alors d’affection pour cette jeune orpheline qui doit soudain fuir sa maison. Traquée, mais ne sachant pourquoi, elle doit se faire à l’idée que tout ce qu’elle a connu jusqu’ici était basé sur un mensonge. On s’attend donc à voir l’héroïne perdue et dépassée par tout cet univers. C’est là que le bât blesse en ce qui me concerne : j’ai trouvé qu’Ambre – devenue Yzé – semblait s’accoutumer fort rapidement de sa nouvelle identité et de sa nouvelle vie. Elle maîtrise très – voire trop – rapidement son pouvoir et elle prend souvent des initiatives incohérentes avec le fait qu’elle vient d’être parachutée dans un nouvel univers. Toutefois, j’ai apprécié que l’action soit rapidement lancée, dès le premier chapitre, et que l’auteur nous laisse découvrir les origines de son héroïne en même temps qu’elle. Et bien que l’on termine ce roman avec encore bien trop de questions sans réponses, pour un premier tome, il fait bien le job !

Il y a une multitude de personnages dans Yzé et le palimpseste. J’ai été de nombreuses fois obligé de revenir en arrière pour me remémorer qui ils étaient et à quels clans ils appartenaient. Le fait de retrouver de nombreuses péripéties classiques m’a permis de m’y retrouver : la jeune adolescente qui découvre sa nouvelle identité, le village qui est un refuge et une mémoire de cette magie et la prophétie qui lui donne un rôle déterminant pour l’équilibre du monde. Elles rythment l’intrigue et sont très bien maîtrisées par l’auteur. Enfin, j’ai apprécié que l’on suive tantôt l’histoire du point de vue d’Ambre/Yzé, tantôt du point de vue des personnages des deux autres clans (les Magis et les Frères des Lumières).

Roman publié aux éditions Taurnada

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *