Ce cher Dexter / Jeff Lindsay

Ce cher Dexter / Jeff Lindsay

couverture de Ce cher dexter de Jeff Lindsay aux editions pointsDexter, Tome 1

Quatrième de couverture : Il est lui-même serial-killer quand il ne s’emploie pas à les traquer. Lui, c’est Dexter, expert au service médico-légal de Miami. Un homme tout à fait moral : il ne tue que ceux qui le méritent. Mais aussi très méticuleux : il efface toute trace de sang après avoir découpé les corps… Un jour, il est appelé sur les lieux d’un crime perpétré selon des méthodes très semblables aux siennes. Dexter aurait-il rencontré son alter ego ? Ou serait-ce lui qui… Impossible…

Avis : J’adore la série tv qui a été tirée de ces romans, et j’étais très curieuse d’en découvrir enfin l’histoire originale. C’est pourquoi j’ai été ravie lorsque Cerisia m’a proposé ce titre pour le LDPA. Malheureusement, je ressors assez déçue par Ce cher Dexter.

Pourquoi ? Principalement parce que je m’y suis ennuyée. Je n’ai pas réussi à me détacher du show produit par HBO, dont la saison 1 reprend l’intrigue présentée ici. Même s’il y a inévitablement des différences, le fond reste le même, et je n’ai donc été ni emportée par le récit, ni surprise par les rebondissements proposés par Jeff Lindsey.

Dexter Morgan est expert en taches de sang pour les services de police de Miami. Un travail qui correspond à sa nature méticuleuse, mais qui lui permet également de satisfaire son passe-temps préféré : tuer. Car Dexter est un serial-killer ; régit par un code très strict, il ne tue que les personnes comme lui, ayant échappé à la justice. A la demande de sa sœur Deb, qui rêve de quitter sa tenue de prostituée infiltrée pour intégrer la brigade des homicides, Dexter accepte de l’aider à mener l’enquête sur une série de meurtres macabres. Par devoir filiale, mais aussi par curiosité et admiration. En bon expert, Dexter sait reconnaître le travail d’un artiste !

Une des principales caractéristiques de la série tv est qu’en dépit – ou à cause ! – de son côté sociopathe, Dexter est attachant. Je n’ai pas ressenti cela ici. Le personnage offert par Jeff Lindsey est trop froid, détaché et ce, malgré quelques touches humoristiques bien trouvées.

« J’avais été trop fort trop souvent. Cela pouvait devenir un problème. Mais que pouvais-je faire ? Etre idiot, pour changer ? Je n’étais pas sûr de savoir comment, même après toutes ces années d’observation. »

Par ailleurs, les autres protagonistes manquent sérieusement de relief. On les dirait faisant partie du décor plutôt qu’acteurs de l’histoire. Seuls ceux de Deb et de LaGuerta sont un peu plus épais.

La fin, toutefois, se démarque de ce qu’a pu proposer la série, et permettra peut-être ainsi de donner un autre souffle aux romans. Je ne continuerai cependant pas.

Roman publié aux éditions du Seuil (Points) – Traduit par Sylvie Lucas

logo livra deux pour pal addictlogo le challenge de la licorne 2

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *