Funny girl vs Funny girl !

Funny girl vs Funny girl !

couverture originale de Funny girl de Nick HornbyChronique comparative de Funny girl lu en anglais de Nick hornby et de Stand-up traduit en français (Funny girl en anglais) de Anthony McCarten.

Avis : J’ai trouvé assez extraordinaire que deux livres de 2014 soient en même temps aussi proches sur le thème (ils portent le même titre en vo !!!), aussi jouissivement talentueux et drôle, et aussi éloignés dans le ton et l’époque que Funny girl de Nick Hornby et Stand-up d’Anthony McCarten. Les deux sont aussi caustiques l’un que l’autre, mais l’un (Stand up) est d’un humour du 21ème siècle sur un sujet contemporain, alors que Funny girl est bien ancré dans les préoccupations du 20ème.

Je vous laisse imaginer (ou découvrir en les lisant) la différence qu’il peut y avoir entre Sophie, une actrice de comédie des 60’s qui passe à la télé à des heures de grandes audiences (aussi moderne soit-elle) et Azime, une débutante en stand-up des années 2000 qui évoque des thèmes assez lourd (virginité, racisme et terrorisme). Pourtant, nos deux héroïnes sont très proches : elles veulent faire rire, elles veulent s’émanciper, elles veulent tout simplement être elles-mêmes (en essayant d’avoir un pseudo quand même !!!!).
Sur certains points, elles restent tout de même assez différentes. Là où Barbara/Sophie est vraiment moderne (compréhension de l’homosexualité à son époque, détachement de sa famille dont les parents sont séparés….), Azime tient à certaines traditions, elle est très famille et vient d’un environnement uni.

Mais elles sont toutes deux très ouvertes, elles ne cherchent pas à imposer leurs idées, elles souhaitent juste continuer à faire ce qu’elles couverture de stand up de anthony mc certen aux editions piranhaaiment et que personne n’enferme personne dans des « boîtes ». La violence à l’encontre des Gays, qui est toujours d’actualité 50 ans plus tard, est un autre thème commun à ces deux livres. De même le respect (ou encore une fois la violence faite à ceux qui veulent juste être eux même) est un thème récurrent. La violence contre Azime dans Stand-up allie le racisme et la misogynie, elle est réelle, on l’attaque a coup de barre de fer. La violence à l’encontre des femmes dans Funny girl est plutôt sous-jacente et intellectuelle, elle n’est pas physique. En bref, les deux thèmes de ces livres sont l’humour et le respect.

La même année d’édition, mais à 50 ans d’écart dans les époques présentées. Parus en 2014, une année avant les terribles attentats internationaux, ces deux livres exceptionnels sont des remparts à l’obscurantisme, et des pamphlets à la gloire du rire et du respect. Ce rire qui est comme un « désamorceur » de tensions (voir l’excellent passage à partir de la page 210 de Stand-up).

Lisez-les et pleurez… de rire (mais pas que !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *