Bifteck / Martin Provost

Bifteck / Martin Provost

Résumé de l’éditeur : A Quimper, pendant la Première Guerre mondiale, André, boucher, assume le devoir conjugal des hommes partis au front. Jusqu’au jour où sonne l’armistice et où il se retrouve père de sept enfants, pourchassé par un mari jaloux. Il n’a pour autre échappatoire que celui de fuir aux Amériques.

Avis : J’ai été assez désarçonnée par le contenu de ce roman. Ce n’est pas du tout ce quoi je m’attendais. Je pensais que j’allais avoir affaire à une histoire amusante et piquante. Mais en réalité, je suis tombée sur une histoire « réelle » prenant des airs, au fur et à mesure, de conte fantastique. Malheureusement, ce côté fantasy, pourtant un style de lecture auquel j’adhère, a été très loin de me plaire. Pour ma part, la fiction de ce livre avait davantage un caractère bizarroïde.

Sur le début du roman, nous sommes portés par le style léger de l’histoire qui raconte les déboires d’un jeune boucher victime de ses talents d’amants. Son départ du village de Bretagne où il vit, avec toute sa petite progéniture, sonne le glas de ce joli conte. Tout prend alors des airs insolites et irréalistes. Cela devient du grand n’importe quoi. J’ai pourtant suivi jusqu’au bout le récit afin de savoir où l’auteur voulait nous mener. D’ailleurs, les passages concernant les rapports entre le père et ses enfants sont vraiment touchants. Ce dévouement, tout l’amour qu’il leur porte est beau à lire. Mais, cela n’a pas suffi pas à me faire apprécier ce livre.

Après le naufrage de toute la petite famille, j’ai vraiment complétement décroché de l’histoire. Et, j’ai trouvé la fin – ne parlons pas de l’épilogue – décevants, absurdes voire nuls.

Roman édité par les éditions Le livre de poche.
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
1
0
Un p'tit commentaire, m'sieur dame ? :)x
()
x