Après l’homme… / Marazano & Shang

Après l’homme… / Marazano & Shang


Résumé de l’éditeur : Après le Grand Effondrement, seuls quelques enfants et ados tentent de survivre dans la mégalopole. Traqués par des robots tueurs chargés d’éradiquer toute trace de vie, même végétale, ils se sont réfugiés dans les sous-sols et égouts, et ne remontent à la surface que pour chercher de quoi subsister. Un beau jour, Yann, l’un de ces enfants, à l’écart de son groupe, tombe nez à nez avec un robot de type inconnu. Se produit alors un événement qui pourrait changer la face de ce monde en perdition : le robot ne tue pas Yann, pourtant à sa merci ; sur la structure de ce robot, les initiales S.A.M…

Avis : Cette BD sympathique est portée par des enfants qui le sont tout autant, mais malheureusement cela ne va pas plus loin. C’est gentillet, mais l’histoire n’est pas assez nerveuse et intrigante pour donner envie de continuer l’aventure.

Ce tome débute en nous présentant un groupe d’enfants partis à la recherche de nourriture et de médicaments dans une ville à l’abandon. La raison de ce chaos ambiant, de l’absence de tout adulte et de l’état de délabrement de la ville ne nous est malheureusement que peu expliqué. On sait seulement que, dans un futur proche, des robots et autres machines en tout genre ont pris le contrôle de la planète et cela, aux dépens, de l’humanité. Seuls quelques enfants ont réussi à échapper à ce génocide massif. Ils se sont regroupés et vivent dans les sous-sols des ruines de la cité. Ils semblent seuls au monde. Eux-mêmes ne savent pas s’il existe d’autres groupes comme le leur dans d’autres villes ou même dans celle-ci. En attendant, ils sortent quotidiennement, et seulement de jour. Armés jusqu’aux dents, ils partent en quête de vivres. Au cours d’une sortie, SAM rentre dans leur vie et remet en question tout ce qu’ils croyaient savoir sur les robots.

Ce premier tome a de bonnes idées, mais certains points ne sont pas assez développés pour susciter notre intérêt. Ainsi, on aurait aimé savoir comment les robots ont pris le contrôle de la planète, pourquoi ils veulent exterminer tous les humains ? Car pour l’instant, cela me fait un peu trop penser à Terminator, mais en moins bien. Je n’ai pas été touché par les personnages et par ce qui leur arrivent. C’est trop enfantin et parfois un peu simpliste, même si c’est vrai qu’on aimerait bien savoir à la fin de ce volume ce qui va se passer ensuite. Toutefois, il manque un petit quelque chose pour me faire passer à l’action.

BD éditée par les éditions Dargaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *