L’invocation / Kelley Armstrong

L’invocation / Kelley Armstrong

Pouvoirs obscurs, Tome 1

Quatrième de couverture : Chloé rêve d’avoir une vie normale. Mais des fantômes la traquent…
Si Chloé était dans un film, personne ne douterait d’elle quand elle avoue voir des fantômes.
Dans la vraie vie, son père et sa tante l’envoient à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados. Les médecins prétendent qu’elle souffre de schizophrénie…
Mais d’autres pensionnaires ont l’air, eux aussi, de cacher d’étranges secrets… Ce n’est sûrement pas une coïncidence. Aussi, quand un de ses camarades lui dit qu’elle est peut-être nécromancienne, Chloé décide de découvrir la vérité sur son pouvoir et sur l’endroit mystérieux où elle est enfermée…

Avis : Kelley Armstrong a réalisé un très bon premier tome de cette série dédiée davantage à la jeunesse, mais dont l’écriture et le style sont tout à fait adaptés à un public plus adulte. L’histoire est lancée tout en douceur. Le suspens monte crescendo et les mystères s’épaississent au fur et à mesure de la lecture. Et par cela, l’auteur nous captive jusqu’à la fin.

Chloé, l’héroïne, est une jeune adolescente de 15 ans, douce, gentille, peu sûre d’elle et passionnée de cinéma. Elle aimerait plus que tout devenir réalisatrice et c’est en s’imaginant en train de réaliser des films, qu’elle se sort de sa torpeur et fait face à ses peurs. L’un de ses plus gros soucis au début du roman est qu’elle est encore prépubère, ce dont elle souffre vis-à-vis du regard de ses camarades. Mais, le jour où sa puberté se déclare, elle se met à voir des fantômes. Dommage que ces deux événements se déroulent dans son lycée, car les cris d’hystérie, la fuite effrénée dans les couloirs et les coups de pieds donnés à l’un de ses professeurs pour s’échapper d’un fantôme qui la poursuit, la conduisent tout droit vers un institut psychiatrique. Son plus grand souci est alors tout autre. Elle va devoir faire face à sa nouvelle « maladie ».

On va suivre attentivement ses pas au sein de cet institut où d’autres adolescents semblent atteints de divers troubles : pyromanie, poltergeist… Elle va alors se mettre à douter de son état et se demander si elle n’est pas réellement atteinte de schizophrénie. Elle se remet en question et, par-dessus tout, elle essaie de guérir, car c’est le seul moyen de sortir de là et de retrouver sa vie d’avant. Son internement va l’endurcir, elle va se montrer rusée, intelligente et rebelle. Elle en aura bien besoin, car elle va découvrir que les gentils ne sont pas forcément ceux auxquels on croit et que donner sa confiance à la mauvaise personne peut entraîner de lourdes conséquences.

Les autres personnages sont tous aussi attachants les uns que les autres, même cette peste de Victoria. Son profond mal être, son besoin d’être acceptée et de recevoir de l’amour de la part de ses parents, la rendent malgré tout sympathique et plus ou moins excusable. De même pour le personnage de Derek. Lui, l’adolescent renfrogné, malpoli, se dévoile au fur et à mesure. C’est certainement la personne que j’aime le plus dans ce tome, car il a une personnalité complexe. Sous son côté secret et renfermé, il se révèle roublard et intelligent. L’auteur a donné à l’ensemble de ses protagonistes, des tempéraments hauts en couleur et très riches. Elle leur a fourni un passé meurtri, sur lequel elle a saupoudré de nombreux mystères.

Même si les débuts de ce premier tome se sont révélés légèrement laborieux, avec un style un peu pataud et trop jeune à certains moments, la suite, et la très grande majorité de l’ouvrage, sont très prenantes et bien écrites. L’histoire est bien ficelée et je n’ai plus qu’un seul objectif : lire la suite. C’est avec enthousiasme et empressement que je vais me plonger à nouveau dans les aventures de Chloé et de ses amis. En effet, avec peu de choses, l’auteur réussit à réaliser un huit clos prenant, enrichi par des personnalités très travaillées, le tout doublé de secrets et de surnaturels. L’ensemble est explosif, haletant et orignal. Un très bon premier tome. A suivre…

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *