Le pacte de l’étrange / John Connolly

Le pacte de l’étrange / John Connolly

Couverture de Le pacte de l'étrange de John Connolly

Charlie Parker, Tome 15

Charlie Parker, le privé tourmenté revenu d’entre les morts, est chargé par le FBI de retrouver Jaycob Eklund, un autre détective manquant à l’appel. L’homme enquêtait discrètement sur une série de meurtres sauvages et de disparitions s’étalant sur plus d’un siècle, tous associés à des événements surnaturels.
Flanqué de ses deux inséparables acolytes, Louis et Angel, Parker ne tarde pas à remonter la piste d’une mystérieuse organisation fondée au XIXe siècle, les Frères, dont les actions violentes ont laissé derrière eux des monceaux de cadavres. Mais les dangers qui guettent Parker prennent bien d’autres formes, notamment celle de la redoutable veuve d’un baron de la pègre à la tête d’un empire criminel, ou encore celle d’insaisissables fantômes qui semblent en vouloir aux vivants…

Avis : Le pacte de l’étrange est très réussi pour plein de raisons.

Charlie Parker y est plus réfléchi car il vit une épreuve personnelle difficile et douloureuse que je ne vais pas dévoiler ici. Cette épreuve (toute relative quand même quand on sait ce qu’il a déjà subi) le rend plus humain et un peu moins christique que dans les premiers tomes. Il a toujours des réparties de ouf mais aussi un côté beaucoup plus adulte, plus responsable qui m’a plu.

Le rythme d’écriture de John Connolly est toujours un peu morcelé (on passe d’un personnage à un autre, de quelqu’un censé être Mort à de vrais fantômes), mais ça participe au suspense et au plaisir de découvrir ce qu’il nous cache, parfois juste sous notre nez… ou des surprises totales qui sont très bien orchestrées.

Moi qui adore le côté au-delà de cette série de livres, j’ai été plus que servie. Doublement même. Puisqu’on y trouve encore plus de la « particularité » des deux filles de Charlie (une morte, une pas vraiment humaine). Mais pas que. L’histoire est plus complexe et diverse que d’habitude. Les Frères sont vraiment des fantômes particuliers et on retrouve les « hommes creux « de certains tomes précédents. Il y a aussi des croyants à l’ésotérisme, des pratiquants farouches et des incrédules qui le regretteront peut-être…

Enfin, le fait que Charlie soit maintenant lié au FBI par l’agent Ross, nous entraine dans des questionnements alambiqués mais passionnants sur le droit et la philosophie de Parker… et de ses acolytes.

C’est mon seul regret, que ceux-ci soient moins présents et donc que l’on ait moins de réparties ou de situations pince sans rire. Mais Charlie Parker s’en sort quand même pas mal tout seul pour nous faire sourire et il ne peut pas toujours s’empêcher de rétorquer, même quand cela pourrait être dangereux. C’est juste que le duo improbable mais hilarant de Louis et Angel, m’a un peu manqué.

Au final, Le pacte de l’étrange est un excellent thriller paranormal qui se lira très bien, même si on ne connait pas le personnage de Charlie Parker, et se dévore si on l’aimait déjà .

Roman publié aux éditions Presses de la cité (Sang d’encre) – Traduit de l’anglais (Irlande) par Jacques Martinache

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *