Leurs Ailes de géants / Joost de Vries

Leurs Ailes de géants / Joost de Vries

couverture du roman leurs ailes de geants de joost de vries

Edmund et Sieger van Zeeland, deux frères brillants, mènent des vies très différentes mais partagent tous deux un goût pour la démesure et l’absolu. Edmund aurait voulu naître un siècle plus tôt, lorsque conquérir un continent ou découvrir la source du Nil était encore possible. Faute de mieux, il parcourt le monde grâce à sa fortune, en quête d’un idéal. Quand l’épouse de son frère disparaît, il part à sa recherche, tenant enfin l’aventure dont il rêve depuis toujours. Sieger, lui, est reporter de guerre. Au cours d’une mission, il se retrouve impliqué malgré lui dans un attentat contre un politicien russe. Seul témoin de l’attaque, il parvient à s’enfuir poursuivi par tous les services secrets d’Europe.

Avis : De ces deux frères, Sieger et Edmund, il m’a été difficile de savoir lequel me plaisait le plus ou m’énervait le moins. En effet, du milliardaire Edmund qui collectionne les voyages et les connaissances comme si cela était la vie ou du journaliste Sieger qui croit avoir de l’importance au sein du groupe de presse auquel il appartient mais qui n’a de fait que beaucoup de chance… mon coeur (et ma tête) ne savaient pas trop qu’en penser pendant ma lecture, puis au moment d’écrire cette chronique, qu’en dire.

Ces deux personnages (qui finalement m’ont beaucoup plu justement grâce à leurs fêlures, à leurs erreurs et à leurs croyances parfois improbables) reflètent merveilleusement bien notre ère. Sans dogme ni jugement, Joost de Vries donne à voir deux hommes si semblables et pourtant si différents. Ils vont être amoureux (d’ailleurs le sont-ils vraiment ?) des même femmes. Ils sont tous deux en quête pour devenir meilleur. Mais meilleur que qui ? Par rapport à l’idée qu’ils se font de ce que doit être un fils ? Par rapport à la place qu’ils auront dans le monde ? Quel monde ? Toutes ces questions existentielles sont bien présentes dans ce récit mais ne l’alourdissent jamais.

Comment Sieger va-t-il devenir le détenteur d’un secret mondial ? Edmund va-t-il retrouver Sarie, la femme de son frère ? Comment le monde des faits rencontre-t-il celui des séries télé ? Pourquoi les deux frères se croient-ils uniques, tout en l’étant, mais pas toujours ? Toutes ces questions bizarres forment un roman inclassable, poétique et désuet et pourtant prenant et aussi tellement ancré dans notre temps. Le suspense est très bon, les rebondissements sont plaisants et la psychologie des personnages est fouillée. Malgré un départ qui rame et une pagination des chapitres et parties surprenante, j’ai adoré ce livre.

Leurs ailes de géants est tellement étrange, ironique et ciselé dans une écriture touchante qu’il est difficile d’en parler. Et sans déflorer des parties vitales de l’histoire de ces deux frères, je m’en remets à ces deux citations pour vous hameçonner ; elles disent bien l’élégance et la profondeur de ce roman :

Je n’ai pas besoin de machine à remonter le temps du professeur Barabas, pensait Edmund, je suis cette machine.

Sieger réfléchit. […] Il ne pouvait pas dire non, mais comment pouvait-il dire oui?

Leurs Ailes de géants est un roman paru aux éditions Les Escales – Traduit du néerlandais (Pays Bas) par Emmanuèle Sandron

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *