L’Assassin de ma sœur / Flynn Berry

L’Assassin de ma sœur / Flynn Berry

Couverture de L'assassin de ma soeur de Flynn BerryNora, la petite trentaine, prend le train depuis Londres pour rendre visite à sa sœur dans la campagne. À son arrivée, elle découvre que Rachel a été victime d’un crime barbare. Atomisée par la douleur, Nora est incapable de retourner à sa vie d’avant. Des années auparavant, un événement traumatique a ébranlé sa confiance dans la police ; elle pense être la seule à pouvoir retrouver l’assassin de sa grande sœur. Mais isolée dans ce petit village qui chuchote et épie, isolée – surtout – avec les démons de leur jeunesse sacrifiée, Nora devra souvent se battre avec elle-même pour retrouver la vérité sous la surface brumeuse des souvenirs.

Avis : Plus roman noir psychologique que thriller, L’assassin de ma sœur est un roman sur la perte et les traumatismes.

Nora et sa sœur Rachel sont comme les 2 doigts de la main. Elles ont fait front ensemble contre l’adversité et leur jeunesse tumultueuse n’est jamais venue entraver le lien qui les unit. Elles se disent tout. Ou du moins, c’est ce que croyait Nora jusqu’ici. Le jour où elle découvre le corps de Rachel lardée de coup de couteaux, sa vie s’effondre. Non seulement elle doit affronter la violence de cette perte, mais elle découvre qu’elle était loin de tout savoir sur la vie de sa sœur. Et le fait que Rachel préparait son déménagement sans lui en avoir parlé n’était pas son plus petit secret.

Flynn Berry aborde son roman sous l’axe du deuil, plutôt que celui de l’enquête. Les investigations de Nora restent mineures. Ce sont ses sentiments face à sa perte qui sont décortiqués ici : le choc, la peur, la colère, la douleur… Le passé traumatique des 2 jeunes filles est également examiné, de leur enfance avec un père alcoolique à l’agression qu’a subi Rachel 15 ans plus tôt. L’obsession et la soif de justice, mais aussi le besoin de vengeance que cela a engendré chez l’une, la culpabilité, la fragilité chez l’autre.

La majorité du récit se fait sur un rythme lent, presque langoureux. La tension, et le suspense, n’apparaissent que dans le dernier tiers. Les investigations de la police vont dans un sens, surprenant, alors que mes réflexions allaient dans un autre. Que s’est-il réellement passé ce soir-là ? Qu’est-ce qui a valu à Rachel ce déchaînement de violence ? Son meurtre est-il lié à sa première agression ? Nora parviendra-t-elle à découvrir la vérité ?

Roman publié aux éditions Presses de la cité – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Valérie Malfoy
Prix Edgar Allan Poe du meilleur premier roman 2017

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook VO

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *