Gaëlle / C. Kueva

Gaëlle / C. Kueva

couverture du roman les porteurs tome 2 de c kuevaLes Porteurs, Tome 2

Gaëlle est prête à tout pour que Matt redevienne un homme. Elle cherche de l’aide auprès des Naturalistes, mais côtoyer ce mouvement alternatif n’est pas sans risques…

Avis : On suit donc dans Les porteurs #2, Gaëlle, la (petite) amie de Matt. Il y a SA propre vision des évènements et tout ce qui relance le suspense et des questions, cette fois un peu plus écologique et bioéthique, que de genre.

Gaëlle est une héroïne qui m’a beaucoup touchée. Elle se bat pour ceux qu’elle aime. Elle ne renonce pas et même si, parfois, elle se laisse emporter par ses émotions, elle recherche la vérité.

Dans ce tome, C. Kueva ouvre la voie vers les découvertes vicieuses du gouvernement et nous laisse sur un rebondissement que je qualifierai de legendary (merci Barney Stinson de la série How I met your mother), avec le chapitre 1 du livre final qui s’intitule Lou.

On y retrouve bien sûr Matt, mais avec le décalage des pensées de Gaëlle, et c’est encore plus intéressant.
On retrouve également Flo, qui est passé du côté des seza, ce qui fait qu’elle n’était pas trop présente dans le tome 1. Ici, elle permet de mettre en exergue ce déterminisme genré que les autorités imposent aux 16 ans des enfants. Et c’est un personnage très troublant, tant je pense qu’il fait écho à chacun de nous à l’âge de l’adolescence. Période charnière s’il en est, où tout plein de questions sur notre appartenance à tel ou tel groupe et sur la sexualité, mais aussi notre place, à nous les humains sur cette planète, surgissent. On y croise furtivement Lou, qui était un personnage proche de Matt, mais dont Gaëlle se méfie et est hautement jalouse. Mais surtout, les parents de tout ce monde entrent en scène. Je trouve que leurs forces et leurs faiblesses sont décrites avec une justesse rare.

Et la lumière se fait sur les naturalistes, ou tout du moins une partie de ce groupe qui essaie de réveiller les consciences et de mettre au jour les aberrations du système. Gaëlle fait le part belle à Filippi, fils d’un ancien ami de sa mère qui fait partie des naturalistes et va l’aider à voir plus loin que les endoctrinements des sanits. Et enfin, on est entrainé dans les rouages tordus de cette société avec Théodor et son père, Olann Michelon qui occupe un rang élevé chez les sanits.

Ce tome accélère et ce n’est pas peu dire car le rythme du tome 1 était déjà soutenu !!!
Bref, je piaffe d’impatience de lire le dernier tome, Les porteurs #3 Lou.

Roman publié aux éditions Thierry Magnier (Grands Romans)

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *