Black Sails

Black Sails

Synopsis : 20 ans avant les évènements de « L’île au trésor » de Robert Louis Stevenson, les aventures du légendaire capitaine Flint et de ses hommes.

Une série créée par Jonathan E. Steinberg et Robert Levine (2014)
Avec Toby Stephens, Hannah New, Luke Arnold, Zach McGowan…
Série américaine – Terminée
Genre : Piraterie • Aventure
Format : 4 saisons [8×52’, 3 (10×52’)]

Avis : Comme souvent, c’est Tequi qui m’a fait découvrir Black Sails, et bon, comment résister à une bonne série de pirates ? Et je dois dire que je me suis rapidement passionnée pour les aventures de Nassau, la République des Corsaires. Bien que les épisodes ne soient pas tous de même qualité, j’ai rapidement enchaîné les 4 saisons.

Black Sails est donc une série de pirates, mais de pirates de légende ! On y retrouve aussi bien le Capitaine Flint que Long John Silver ou Jack Rackham, Anne Bonny, une des rares femmes pirates (connues en tout cas !), et même Barbe Noire ! Et ces personnages sont une des richesses du show. Car outre le clin d’œil apprécié, les protagonistes ont subi ici un tel traitement que c’est une des rares séries où les sentiments qu’on leur porte évoluent autant. J’ai commencé par en adorer certains pour finir par les détester, et vice-versa. Les showrunners ont vraiment su faire évoluer leurs héros, d’une manière qui ne m’a pas toujours plu (Elizabeth, Billy !!), mais qui était vraiment très réussie pour certains (Silver).

Toutefois, si la série offre de beaux personnages masculins, intéressants et forts, les femmes n’y sont pas le mieux représentées. Il y a pourtant quelques figures de pouvoir, mais il aura manqué quelque chose pour que je les apprécie vraiment. Elizabeth aurait pu être l’exception, puisque je l’appréciais beaucoup au début, mais son comportement a changé et je ne l’ai plus aimé du tout. Max ne m’a jamais vraiment émue. Au final, seule Anne Bonny tire son épingle du jeu, grâce à son évolution – et son incroyable fidélité ! – mais m’a bien fallu les 4 saisons pour vraiment apprécier son personnage.

Parmi les hommes, mon préféré a sans conteste été Charles Vane, qui était juste excellent ! En marge des autres pirates, il est l’incarnation de l’imaginaire qui se rattache à la piraterie, autant dans son côté glamour que violent. Dangereux et impitoyable, il est éprit de liberté, et respecte le fameux « honneur des pirates ». Et bien sûr, sa classe internationale 😉
L’autre personnage marquant, c’est celui de Silver. Il a su s’adapter, murir, apprendre sur soi et les autres au gré des évènements et des tempêtes. De petit arnaqueur il est devenu peu à peu le bras droit de Flint, en passant par le statut, pas toujours enviable, de légende vivante. Avec Jack, il représente également la touche humoristique du show grâce à leurs réparties piquantes.

Mais Black Sails, c’est avant tout une série de jeux de pouvoirs et de manipulations. Que ce soit entre les différents groupes de pirates de Nassau, ou plus tard dans leur bataille contre l’Angleterre. Les entourloupes, trahisons et autre rebondissements ont la part belle… et se terminent souvent dans le sang ! Chacun y va de sa petite croisade et même s’il faut attendre la saison 2 pour que le show se lance vraiment, on se passionne assez rapidement pour les différentes intrigues. Bien que Nassau se veuille une cité libre, la politique y est aussi prégnante qu’ailleurs.

L’esthétique est vraiment superbe tout au long des 4 saisons et si elle ne se teintait pas si souvent de rouge, c’est avec plaisir qu’on irait se plonger dans cette mer azur. La reconstitution des décors, des scènes en mer et des combats sont très réussis.

Bref, si vous aimes les histoires de pirates, les grandes batailles et les jeux de pouvoirs, vous ne devriez pas être déçus par Black Sails !

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *