La rage / Zygmunt Miloszewski

La rage / Zygmunt Miloszewski

Couverture de La rage de Zygmunt MiloszewskiTeodore Szacki, Tome 3

Le procureur Teodore Szacki n’est pas au mieux de sa forme depuis qu’il a quitté Varsovie. Il se sent en perpétuel décalage, tant dans sa vie de couple que dans ses relations avec sa fille adolescente.
Est-ce pour cela qu’un jour, il ne prend pas l’exacte mesure d’une plainte pour violences conjugales ? Avec des conséquences effroyables pour l’épouse battue…
Ou bien est-il simplement perturbé par une étrange enquête pour meurtre dont il a hérité – portant sur un squelette dont les os appartiendraient à plusieurs victimes… ?
Teodore Szacki va vite se rendre compte que les deux affaires pourraient être liées. La piste d’un insaisissable redresseur de torts se dessine, quelqu’un œuvre dans l’ombre, visiblement déterminé à rendre la justice pour pallier l’incurie des services de police.

Avis : Je me suis enfilé La Rage après Un fond de vérité car j’apprécie énormément les romans avec le procureur Teodore Szacki. Et La Rage passe tout seul ! (haha)

Ce troisième opus contient toujours plus de suspense : le cliffhanger du début est abyssal.

Spoiler alert
On y apprend que le procureur va tuer quelqu’un !!!!
Et l’enquête n’est pas en manque de suspense non plus avec cet imbroglio d’ossements qui viennent de différents corps. L’auteur se permet d’en rajouter une couche avec cette plainte pour violences conjugales que le procureur ne va pas prendre au sérieux. La jeune femme va échapper de peu à la mort mais pas au handicap, et Szacki devient alors une cible.

L’humour est ravageur, les clins d’œil aux séries américaines sont un florilège. Le médecin légistes est bien barré, on le surnomme le Roi des coincés… Il a un assistant, Edmund Falke, qu’il juge meilleur que lui (il est donc surnommé le Prince des coincés). Falke est plus raide encore que Szacki, et a une phrase choc : « c’est un choix logique » qu’il applique autant dans ses déductions, que dans son choix de sport ou son choix de ne pas avoir de copine avant de savoir où il sera nommé.

Enfin, l’aspect historique, bien présent dans les deux premiers tomes, est transmuté vers l’aspect social actuel de la Pologne. Avec des violences conjugales omniprésentes et de l’indifférence des voisins, mais aussi de la justice. C’est un sujet très actuel, qui est très bien traité ici, entre humour et noirceur.

Je ne peux pas en dire beaucoup car cela déflorerait cette belle enquête et cette incursion plus marquée encore dans la vie de Teodore. La seule chose que je peux dire c’est que la fin de La Rage est diablement surprenante et efficace.

Je ne peux donc que vous conseiller d’embarquer dans la lecture des romans de Zygmunt Miloszewski pour connaitre les frissons, le plaisir de la compréhension finale et la surprise de la résolution de ses diverses enquêtes.

Roman paru aux éditions Pocket – Traduit du polonais par Kamil Barbarski

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Broché Ebook

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *