Zombillénium, Tomes 1 à 3 / Arthur de Pins

Zombillénium, Tomes 1 à 3 / Arthur de Pins

couvertures des 3 tomes de zombillenium

Au Parc d’attraction Zombillénium, on n’embauche qu’à durée indéterminée. Les critères de sélection ne sont pas trop durs, on refuse juste les simples mortels. Francis von Bloodt, vampire de son état, gère en bon père de famille cette petite entreprise qui ne connaît pas la crise…

Avis : J’ai adoré le premier tome de Zombillénium, qui s’intitule Gretchen. Le deuxième, Ressources humaines est quant à lui, vraiment décevant, mais heureusement, le troisième Control Freaks m’a redonné le sourire.

Dans Gretchen, il y a un rebondissement toutes les 3 pages. C’est un rythme hallucinant ! Cela se tarit dans le deuxième, où même les dessins sont moins bien, moins grands et moins barjots. Les scènes de bataille sont moins bonnes et même le niveau -9 (les enfers) n’est pas impressionnant. Alors que dans le tome 3, on repart sur de l’humour et des beaux, grands dessins où le niveau -9 notamment, est mis en valeur.

Le traitement du thème du travail est énormissime, de même que les incursions de la vie humaine et du modèle économique de ce parc à thèmes, vraiment pas comme les autres. Les rapports entre humains et monstres sont également hilarants. C’est surtout vrai pour les tomes 1 et 3. Mais le team building du tome 2 n’est pas si mal.

Les personnages sont bien barrés. A commencer par Gretchen, qui est une sorcière et doit tuer du démon, mais va tomber amoureuse de l’un d’entre eux… Les zombies ont un syndicat. L’homme invisible est un guetteur pour le compte du directeur général. Francis, le vampire, et Blaise, le loup garou, mordent chacun leur tour et plusieurs fois, le nouvel arrivant, Aurélien qui devient démon. Ils se justifient, expliquant que de leurs points de vue, il manquerait telle ou telle catégorie de travailleurs. La momie veut retourner au Caire et fait une fugue. Aurélien ne maitrisera peut être jamais son « don »…

Dans Ressources humaines, le seul moment de surprise est lorsqu’on voit un exorcisme se pratiquer dans le ventre d’une femme enceinte.
Et dans Control freaks, on fait la connaissance d’un vampire américain qui veut changer les règles de non-agression envers les humains… et d’un prêtre pas comme les autres.

Je suis restée sur ma faim car il n’y a pas vraiment de fin au terme de la lecture du troisième tome. Pourtant, je garde une bonne sensation et du plaisir de cette histoire qui parle de problème au travail (burn out, licenciement abusif,….) mais qui par son twist m’a beaucoup fait rire et sourire.
D’ailleurs, je vous laisse avec cette phrase de l’auteur :

En raison de mes fortes convictions personnelles, je tiens à souligner que cette bande dessinée n’approuve en aucun cas une croyance aux forces occultes du dumping social.

BD parue aux éditions Dupuis

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Tome 1 Tome 2 Tome 3

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *