De feu et de braises / Ilona Andrews

De feu et de braises / Ilona Andrews

couverture du roman De feu et de braises de Ilona AndrewsDynasties, Tome 3

Nevada devrait se méfier de Rynda Charles. Cette irrésistible beauté, fille d’une puissante meurtrière, devine les émotions d’autrui et peut les influencer. Et surtout, elle a autrefois été fiancée à Rogan, le petit-ami de Nevada ! Pourtant, quand Rynda la supplie de retrouver son mari, Nevada n’a pas le cœur à refuser. Son don pour déceler la vérité en toutes circonstances devrait lui garantir un succès. Ni une ni deux, elle se lance dans cette nouvelle enquête, aidée de Rogan. Lorsqu’il est à son côté, Nevada est prête braver tous les dangers… y compris ceux qui menacent leur amour.

Avis : Mais quelle déception ! Après un tome 2 particulièrement entraînant, j’attendais une montée en puissance pour ce dernier volume, qui vient conclure la série. Hélas, De feu et de braises est poussif, manque d’action et beaucoup trop romancé !

Le roman démarre directement à la suite de L’étincelle sous la glace. Nevada découvre que sa grand-mère paternelle a parfaitement conscience de son identité et décide de fonder une Maison pour protéger sa famille. En parallèle, Rynda Sherwood, la fille d’Olivia Charles que Nevada a contribué à éliminer et ex-fiancée de Rogan, l’engage pour retrouver son mari après que celui-ci ait disparu alors qu’il rentrait du travail.

De feu et de braises est bourré de répétitions. Une partie est justifiable puisqu’il s’agissait du rappel des évènements du tome 2, mais lorsque l’on vient de lire celui-ci c’est assez redondant. L’autre ne peut bénéficier de cette même excuse. Certains éléments sont rabâchés plusieurs fois alors que bon… en 300 pages, même avec ma mémoire de poisson rouge, je n’avais pas le temps d’oublier !

J’ai également trouvé l’intrigue trop mollassonne. Elle est sans cesse parasitée par la romance et de nombreuses descriptions, mais de manière générale elle manque de punch. Il y a également un problème qui se pose concernant la résolution du complot qui est tout de même au centre des préoccupations depuis 3 tomes. Si j’ai rapidement deviné qui était César, et que pour tout lecteur ce sera aussi évident à la fin, ce n’est pas le cas pour les protagonistes. Et ça n’a pas l’air de trop les tracasser. Pendant tout le roman ils courent après un fichier « explosif » pour les partisans de la nouvelle Rome, mais l’épilogue semble indiquer qu’il ne sert strictement à rien…

Enfin, ce qui m’a sans doute causé le plus de soucis, avec soupirs, haussement de sourcils et lecture en diagonale : vous l’avez deviné, la romance. Si dans les 2 premiers tomes, elle était encore présente de manière raisonnable, ici elle prend bien plus de place. Alors oui, les évènements poussent Rogan et Nevada à s’interroger sur la poursuite de leur relation, mais que cela est fait de manière peu subtile et envahissante ! Pseudos triangles amoureux, réflexions sur le « vrai » amour ou déclarations qui arrivent comme un cheveu sur la soupe : nous avons par exemple droit à une scène où Nevada déclare, en réaction au fait que les hommes de Rogan l’appelle Major, qu’elle, au lit, elle l’appelle Connor. Mais qu’est-ce que ça vient faire là ?!!

Peut-être aurais-je eu plus de plaisir si je n’avais pas enchainé ma lecture directement après celle du tome 2… mais j’ai quand même un doute. Et décidément, je ne peux m’empêcher de comparer Dynasties avec les Kate Daniels, et de me dire que vraiment, ça ne fonctionne pas. Je vois les mêmes ficelles pourtant : le mâle alpha, le couple explosif, la famille/amis, et le mystère censé créer une dynamique. Mais justement, je les considère comme des ficelles, et pas comme une intrigue qui m’emporte et des personnages qui m’attachent, et les schémas en sont trop similaires tout en étant moins forts. Si j’adore Curran, Rogan me laisse indifférente, Nevada est sympathique mais elle ne peut égaler l’humour et la force de Kate, sa famille est également très sympathique, c’est d’ailleurs un des points forts de cette série, mais j’aime d’amour Julie et Derek, sans compter tous les autres membres du Pack si spéciaux, et enfin côté intrigue, le niveau n’est clairement pas le même non plus, puisqu’ici, il n’est apparemment même pas nécessaire de la résoudre !

La série Dynasties est normalement terminée mais le couple Andrews a déclaré qu’ils pourraient éventuellement y revenir. Il y a peu de chances que je lise cette suite.

Roman publié aux éditions J’ai lu (Crépuscule) – Traduit de l’anglais par Guillaume Le Pennec

 

Je me fais mon avis

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Ebook VO

7 comments

  • Pauline

    Ah bah pour le coup,moi j’ai bien aimé et je suis déçue d’apprendre qu’il n’y aura pas de suite à ce 3è tome.
    Comme tu le dis beaucoup de ressemblances avec Kate en moins fort mais pour moi ça reste une bonne lecture. Concernant les longueurs, je retrouve les mêmes dans les Kate.

    Reply
    • Zina

      Je suis une fille difficile 😛
      Et puis je ne suis pas vraiment adepte de la romance paranormale, et je trouve que celui-ci est plus affilié à ce genre qu’à l’urban fantasy. D’ailleurs quand tu lis les résumés de l’éditeur, c’est ce qui est mis en avant. Si ça n’avait pas été ces auteurs, je ne pense pas que j’aurais lu la trilogie.

      Reply
  • Mince compliqué du coup… En fait dès qu’ils ont fini le 3 ils ont dit qu’il y aurait une suite. Ils avaient dit juste qu’ils attendaient que l’éditeur leur dise pour savoir s’ils auto éditaient et finalement ils ont continué. Donc il y a d’abord un tome nouvelle transitoire qui sort en novembre et puis après ça continue sur une des soeurs en personnage principal.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *