Opérations Sabines / Nicolas Texier

Opérations Sabines / Nicolas Texier

cpuverture de Opération sabines de Nicolas Texier

Monts et Merveilles, Tome 1

Londres, 1937. Le jeune enchanteur Carroll Mac Maël Muad et son domestique Julius Khool, vieux soldat maure ayant servi dans les légions de la République romaine de Weimar, sont recrutés par le Special Operation Service afin d’exfiltrer un savant vénitien, dont les travaux dans le domaine de l’atome risquent de bouleverser l’équilibre des forces en Europe. Ils ignorent cependant que ces découvertes ne sont pas convoitées que par les services de renseignements ennemis, mais également par une société secrète mêlant poètes, sorciers et créatures de l’outre-monde luttant pour leur survie. Loin de se passer comme prévu, l’opération « Sabines » amènera dès lors Carroll et Julius jusqu’au cœur des limbes, au long d’une route rythmée par les rencontres et les périls merveilleux.

Avis : Julius Khool est fatigué de se battre. Après une longue vie bien remplie où il aura été tour à tour esclave, forgeron, mamelouk, légionnaire et porte-glaive il a décidé de poser ses valises et d’embrasser la profession de domestique. Le destin – et l’agence de placement – conduisent ses pas chez Carroll Mac Maël Muad, jeune étudiant irlandais plus assidu aux fêtes, à la bagatelle et aux trafics en tous genres qu’à ses études de magie. Malheureusement pour les 2 hommes, le Service des Opérations Spéciales ne va pas tarder à venir réquisitionner Mac Maël Muad. Ses liens avec un jeune savant vénitien, instable mentalement mais au génie incontesté, et dont les travaux sur l’atome sont à la fois précurseurs et dangereux, leur sont précieux pour tenter de le rallier à leur cause.

La première chose qui frappe lorsqu’on tourne les pages d’Opérations Sabines, c’est le style. Julius est notre narrateur, il rédige en quelques sortes ses mémoires. Loin du parler concis que l’on pourrait attendre d’un ancien militaire, Julius est en réalité un poète dans l’âme, sa façon de s’exprimer est très fleurie. Et là, ça passe ou ça casse, on adhère ou non. Personnellement, cela m’a beaucoup plu. Cela donne un charme désuet à l’ensemble, et on est emporté par la musique de la langue. J’ai toutefois regretté la tendance digressive de Julius, qui se perdait régulièrement dans ses souvenirs et déviait ainsi de l’intrigue en cours. Je pense que le roman aurait gagné à s’alléger de quelques-uns de ces passages.

Autre point qui m’a particulièrement plu dans Opérations Sabines, c’est l’incursion de la magie et du répertoire du merveilleux. Car plus d’une puissance s’intéresse aux travaux du jeune vénitien. Et si nos héros devront affronter l’hostile Empire romain germanique, ils auront aussi à se confronter aux créatures de l’Outre-mondes. La mythologie celte a ainsi une place importante, mais on rencontre également des références à la mythologie grecque ou hindoue.

Mêlant espionnage et Histoire, Opérations Sabines entraîne ses personnages dans une aventure haute en couleur. C’est avec plaisir que je lirai la suite – une trilogie est annoncée.

Une loi doit cependant être gravée quelque part selon laquelle la vie n’est jamais plus douce qu’avant les catastrophes. Pour la première fois depuis de longues années, je commençais à me croire heureus=x (au-delà de l’éphémère exaltation guerrière et des fraternités d’armes que j’avais éprouvées tout au long de ma carrière), lorsque le glas sonna un soir à notre porte, pour ainsi dire.

Roman publié aux éditions Les moutons électriques (Bibliothèque Voltaïque)

Lire aussi l’avis de RSF Blog

logo 4e edition challenge de la licorne
 

Alors… tenté ?

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Broché Ebook

14 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *