Le bon père / Noah Hawley

Le bon père / Noah Hawley

Couverture de Le bon père de Noah Hawley

La vie de Paul Allen bascule un soir, après l’assassinat du favori à l’élection présidentielle. Le suspect n’est autre que son fils, Daniel. Commence alors une longue quête pour reconstituer les derniers mois de la vie de son fils, rétablir la vérité et enfin affronter leur passé.

Avis : Le bon père est un roman noir qui m’a tenue en haleine mais pas que. Le suspense qui dure jusqu’au milieu de l’histoire verse ensuite dans l’émotion, et attention, pas une émotion facile et déjà vue.

Je me suis engouffrée dans cette « enquête » d’un père, Paul Allen, qui veut comprendre. Comprendre pourquoi son fils, Daniel Allen, dit Carter Allen Cash, s’accuse du meurtre du futur président des États-Unis. Son fils est innocent, il le sait au plus profond de lui…

Il va décrypter les longs mois de son fils sur la route, retrouver les personnes qui partagent ses doutes, découvrir des preuves, ou en tous cas des coïncidences. Il va s’enferrer et délaisser sa nouvelle famille. Il va changer de vie, ou essayer à tous le moins… Il va aussi trouver le carnet de son fils, et tenter de lui faire changer d’avis, il va rendre fou son avocat et il va chercher auprès de ses amis hauts placés, tous les renseignements possibles.

Mais ensuite, lorsqu’on en sait plus, avec l’analyse psychologique, les flash-backs du fils et les rencontres avec les personnes impliquées dans les « coïncidences », on est propulsé dans une analyse des plus fines sur les échecs parentaux.

J’avoue que je m’attendais à une toute autre fin, qui n’aurait pas été jusqu’au happy end quand même, mais avec plus de retournements de situations. Cette fin-là, n’est pas édulcorée et est psychologiquement dure, mais elle n’aboutit pas vraiment de l’enquête que Paul Allen a menée. Ou plutôt, elle n’aboutit pas QUE de l’enquête qu’il a menée, mais bien de sa compréhension des événements de l’enfance de son fils, que ni lui ni son ex-femme n’ont su appréhender à leur juste valeur.

Le bon père est vraiment bien moins bon et abouti qu’un roman noir de Sandrine Collette mais il m’a fait passer un bon moment…

Roman publié aux éditions Folio (Policier) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Clément Baude

 

Soutenez le blog !

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Grand Format Ebook VO

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *