High Fidelity / Nick Hornby

High Fidelity / Nick Hornby

couverture de high fidelity de Nick HornbyDo you know your desert-island, all-time, top five most memorable split-ups? Rob does. He keeps a list, in fact. But Laura isn’t on it – even though she’s just become his latest ex. He’s got his life back, you see. He can just do what he wants when he wants: like listen to whatever music he likes, look up the girls that are on his list, and generally behave as if Laura never mattered. But Rob finds he can’t move on. He’s stuck in a really deep groove – and it’s called Laura. Soon, he’s asking himself some big questions: about love, about life – and about why we choose to share ours with the people we do.

Avis : OMG ! OMG ! OMG ! Pourquoi High fidelity n’est-il pas référencé pour rire, pour mieux se connaitre, pour faire sa culture musicale et filmique et pour élever le niveau en littérature ?????

Depuis le temps, vous le savez, j’adore Nick Hornby. Mais là, on ne joue même plus dans la même catégorie : c’est encore plus énorme ! Cet auteur parvient à vous faire rire de la petitesse de son anti-héros, Rob, avec intelligence et il arrive à rendre ce « loser » attachant, et même à vous faire comprendre des choses grâce à sa petite histoire nullissime. High fidelity parle de changement de vie, de se comprendre et de rendre les gens autour de soi heureux et fiers. De s’accomplir tout en permettant d’en rire. Et OMG, ce que j’ai pu rire !!!!

Rob passe son temps à faire des listes : de ses meilleurs chansons, de ses meilleurs séparations d’avec les femmes de sa vie, de ce qu’il passerait comme musique s’il était à nouveau DJ… Ces listes lui ont permis de laisser défiler sa vie sans trop avoir à se poser de questions, mais tout cela va changer avec sa dernière séparation en date, Laura.

Mais surtout, au-delà de l’avancée de Rob dans son humanité et la réalisation de ses potentiels, on découvre des femmes bouillonnantes, vibrantes et merveilleuses. Laura, bien sûr, sa dernière ex, est touchante et humainement parlant « une sainte rock’n’roll » (je garde le copyright 😉  ) mais la mère de Rob est bien aussi. Liz est une super amie et sait jeter un pavé dans la mare lorsqu’il le faut et l’américaine, Marie, rend à César ce qui est à César.

High fidelity est d’une intelligence rare, d’un humour subtil et hilarant, d’une humanité brillante !

Roman publié aux éditions Penguin
High fidelity est paru en France sous le titre Haute fidélité

 

Alors… tenté ?

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Ebook VO

7 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *