Ceux qui marchent dans les ombres / Roxane Dambre

Ceux qui marchent dans les ombres / Roxane Dambre

couverture de Ceux qui marchent dans les ombres de Roxane Dambre

Scorpi, Tome 1

Par un de ces orages d’été dont Paris a le secret, la jeune Charlotte découvre un petit garçon blotti au pied de son immeuble, ses cheveux sombres dégoulinant, son T-shirt plaqué par la pluie. Charlotte, qui est la gentillesse même, lui propose de s’abriter chez elle. Là, l’enfant lui tient des propos ahurissants : ses parents et son grand frère sont des « créatures de l’ombre », des tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, baptisés les Scorpi. Lui-même, Élias, est en apprentissage. Et sa phrase fétiche semble être : « Tu veux que je le tue ? ». Charlotte n’en croit pas un mot, d’abord. Mais bientôt elle découvre dans son salon une version vingt-cinq ans d’Élias, un grand brun aux yeux bleu outremer. Adam, le frère aîné, vient d’entrer dans sa vie, et celle-ci va tourner à la cavalcade. Comment réagir quand on a vingt-trois ans, qu’on est seule et plutôt pacifique, et qu’on tombe amoureuse d’un tueur
à gages qui n’est même pas humain ? Alors ? Prêts à suivre ceux qui marchent dans les ombres ?

Avis : Ceux qui marchent dans les ombres n’est pas tout à fait mon style habituel de livre puisqu’il s’agit d’une romance paranormale. Mais ma première impression (erronée) selon laquelle il s’agissait d’un thriller et ses bons échos me rendaient curieuse. Je me suis laissé tenter et je ne le regrette pas car j’ai finalement passé un bon moment.

Pourquoi ? Parce qu’il a un atout très efficace avec moi : l’humour. J’ai plus d’une fois éclaté de rire devant certains dialogues surréalistes. À l’image de la rencontre que fait Charlotte, notre héroïne : au pied de son immeuble, trempé et transi de froid, elle découvre Elias, un jeune garçon de 10 ans qui lui raconte que sa mère l’a mis à la porte et qui a l’étrange obsession de vouloir tuer tout ceux qui ne lui plaisent pas. Sa vie finit de basculer lorsque le grand frère de celui-ci vient le récupérer.

C’est la confrontation de 2 mondes antagonistes. Car bien sûr, les frères Lesath ne sont pas comme les autres. Tueurs à gages aux pouvoirs surnaturels, ils vivent dans un monde peuplé de créatures que Charlotte, petite comptable sans histoires, ne pensait exister que dans les contes de fées. Un monde de pouvoir où elle devient bien vite la victime désignée des ennemis de la famille.

Ceux qui marchent dans les ombres  se lit extrêmement vite. L’histoire est plutôt simple, mais racontée avec humour et fraîcheur, et c’est ce qui en fait le charme. La romance n’est pas trop prégnante, même si j’aurais préféré qu’elle prenne un peu plus son temps.

Roman publié aux éditions Calman-Lévy

Lire aussi l’avis de Chut Maman lit

logo du challenge prix litteraires en sfff

14 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *