Stasi child / David Young

Stasi child / David Young

Couverture de Stasi child de David Young

Karin Müller, Tome 1

Berlin-Est, 1975. Sa loyauté envers le régime a toujours été totale.
Dépêchée près du Mur pour examiner le corps d’une adolescente abattue par balle, le lieutenant Karin Müller ne pense qu’à remplir son devoir.
Au premier abord, tout ressemble à un fait tristement ordinaire : la jeune victime a tenté de fuir vers l’Ouest, dans l’espoir de trouver un avenir meilleur de l’autre côté du Mur.
Sauf que les empreintes dans la neige racontent une tout autre histoire. A l’image de ces traces de pneus, appartenant à une voiture en provenance de la plus haute direction du pays.
Pourquoi la victime essayait-elle de rejoindre à tout prix la partie est du pays ? Et que se passe-t-il vraiment dans cet institut de redressement pour jeunes d’où elle venait de sortir ?
Malgré les ordres de ses supérieurs qui cherchent à étouffer l’affaire, la policière poursuit ses recherches.
Mais parfois, rien n’est plus dangereux que de poser des questions.

Avis : Je lorgnais sur Stasi Child depuis sa sortie, notamment pour son contexte historique : Berlin au temps du Mur. Et je dois dire que je ne suis pas du tout déçue, j’ai passé un très bon moment de lecture !

Karin Müller est lieutenant à la brigade criminelle de la police populaire de Berlin-Est. Avec son adjoint, ils sont appelés sur les lieux d’une mort violente : une adolescente est retrouvée criblée de balles au pied du Mur, alors qu’elle semblait fuir… vers l’Est. Premier élément surprenant. Le deuxième ? Un agent de la Stasi est sur place. Il leur ordonne de ne pas s’intéresser aux circonstances de la mort de la jeune fille, mais de chercher uniquement à retrouver son identité.

En parallèle à leur enquête, nous suivons Irma, une jeune fille enfermée dans un camp de redressement est-allemand. On ne sait pas en quoi les deux histoires sont liées mais on se prend rapidement d’affection pour cette adolescente farouche et forte. Irma est-elle celle dont le corps mutilé a été retrouvé près du Mur ? Et même si elle ne l’est pas, pourra-t-elle survivre aux conditions de plus en plus déplorables qui sont les siennes ?

Les autres personnages sont tout aussi intéressants. De Karin Müller, marquée par un passé douloureux et dont la foi au Parti ne l’empêche pas de vouloir rendre justice aux morts à l’adjoint coureur et insolent, pas aussi lisse qu’il voudrait bien le faire croire, en passant par le technicien tellement passionné par son travail. Sans oublier bien sûr le mystérieux Jäger, l’agent de la Stasi qui donne ses ordres à l’équipe de Karin. Quel est son but ?

David Young retranscrit très bien l’atmosphère qui devait régner à l’époque, la méfiance et la prudence dont devaient faire preuve les citoyens, l’embrigadement ou au contraire la révolte. Le contexte apporte une grande richesse au roman. Entre peinture sociale et entourloupes politique, Stasi child instaure un climat délétère où règne aussi bien la froidure des éléments que l’espionnage, la délation et la corruption.

Stasi child se lit très vite, les pages se tournent toutes seules tant le récit emporte. Car il faut dire que l’intrigue est de plus en plus prenante au fil des pages. Quel est le jeu qui se joue ici ? Qui tire les ficelles et pourquoi ? A qui faire confiance ?

C’est sans hésiter que je lirai la 2e aventure de Karin Müller, Stasi block !

Roman publié aux éditions Fleuve (Fleuve Noir) – Traduit de l’anglais par Françoise Smith.

logo 4e edition challenge de la licorne
 

Alors… tenté ?

Ce livre vous intéresse et vous souhaitez soutenir le blog ? Passez par un des liens Fnac ci-dessous pour votre achat, cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra d’aider à financer le blog (en savoir plus) :

Poche Broché Ebook VO

12 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *