Tout un été sans facebook / Romain Puértolas

Tout un été sans facebook / Romain Puértolas

Couverture de Tout un été sans Facebook de Romain Puertolas« Enfin ! Enfin un mort, un mort à moi, un vrai, un homicide garanti sur blessure ! » Telle est l’exclamation que ne peut retenir son illustre rondeur, le lieutenant Agatha Crispies, figure nodale de la police new-yorkaise (enfin, New York, Colorado, 150 habitants et 198 ronds-points, petite piqûre de rien sur la carte, bourgade certifiée sans Internet où ne « déborde que le lait »), animatrice d’un club de lecture et initiatrice de la méthode d’enquête dite associative (transposition à l’investigation policière de la libre association poétique des mots et des idées), face à la ratatouille humaine qu’elle a couru expertiser, hors de sa juridiction, en compagnie du shérif Donald (MAC Donald !!!), un brouet d’homme qui fut sans doute Peter Foster, tué à l’aiguille à tricoter au vif d’une dégustation de lentilles. Agatha se lance alors dans une enquête fiévreuse et non paramétrable durant laquelle on titille une voisine au nom imprononçable, observe un écureuil radioactif, croise un bûcheron au nom de sanitaires, a affaire à la mafia, rencontre le Shakespeare du pressing et Old Joe le garde-barrière, tout cela rythmé par l’ingestion frénétique d’une pyramide de donuts au chocolat. D’autant que les morts s’empilent : un second, foré d’un trou, apparaît, puis un troisième, se balançant à un lustre.

Avis : Voici une liste de tout ce que Tout un été sans Facebook propose :

Humour +++

Les fans de donuts au chocolat vont saliver.

Une chronique ironique du mal du siècle : vouloir être connecté !

Pour les fans d’Agatha Christie, de Gaston Leroux mais pas ceux de James Joyce

Les grands lecteurs et libraires vont adorer ! La lecture est encensée et les auteurs déifiés !

Des titres de chapitres qui claquent :

« Dans lequel il est nécessaire de rappeler aux spectateurs de séries quelques bases du vrai métier de policier »,

« Où la suspecte idéale n’est plus ni suspecte ni idéale ni parfaite »,

« Dans lequel rien ne se passe comme prévu (pour le plus grand plaisir du lecteur et la plus grande horreur de notre héroïne) ».

Tout un été sans facebook m’a menée par le bout du nez.

Les retournements de situations ne sont pas sans folie, ni sans beauté mais ils sont forts et saisissants.

Absurde.

Romain Puértolas parait créer un récit rocambolesque, mais tout est finement tissé et la fin n’en est que meilleure.

Pour rire mais avec de l’action et un montage futé de séquence hilarantes et intelligentes !

Et parce que ça :

Si avec cette liste et ces photos, je ne vous ai pas convaincus, lisez-le quand même !

Vous vivrez une parenthèse enchantée.

Roman publié aux éditions La Dilettante.

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *