Mort à Baltimore / Laura Lippman

Mort à Baltimore / Laura Lippman

couverture de Mort à Baltimore de Laura LippmanUne enquête de Tess Monaghan, Tome 2

À Baltimore, le base-ball est roi. Mais, ces derniers temps, l’assassinat semble être le deuxième sport local… Une aubaine pour Tess Monaghan, journaliste au chômage et fouineuse dans l’âme : quand on découvre un homme d’affaires  » suicidé  » dans sa voiture, le Beacon light, ex-employeur de Tess, la charge d’enquêter. Car même si le passé douteux de ce requin de la finance a récemment fait la une, était-ce une raison suffisante pour qu’il mette fin à ses jours ? Bientôt, penchée sur l’ordinateur, dans la salle de rédaction déserte, Tess découvre des secrets sordides à souhait. Ce qui fait d’elle la prochaine cible du ou des tueurs…

Avis : J’avais pris plaisir à lire le premier tome de cette série mettant en scène Tess Monaghan, une ex-journaliste reconvertie en détective privée un peu par hasard. Je me suis donc assez facilement laissé tenter par ce 2e opus, Mort à Baltimore correspondant à mon envie de lecture légère du moment.

Depuis Baltimore blues, les choses se sont bien arrangées dans la vie de Tess. Elle a un emploi à plein temps et même un petit ami officiel. Elle travaille désormais comme détective pour l’avocat Tyler Gray. Cela se gâte toutefois lorsque sa meilleure amie la piège pour enquêter sur une fuite au siège du journal local, le Beacon-Light, et où son oncle se fait agresser dans son bar. Bien décidée à découvrir ce qu’il s’est passé, Tess doit jongler entre les collègues dévorés d’ambition et les mensonges de ceux qui « lui veulent du bien ».

C’est encore une fois une lecture légère, divertissante et qui se lit très facilement que nous propose Laura Lippman. Les personnages sont sympathiques, bien que toujours pas très développés. L’intrigue met en avant le métier de journaliste, et les problèmes d’éthique qui y sont liés. Et si j’ai vu arriver certains des rebondissements, c’est plus par habitude des ficelles que par manque de finesse de la part de l’auteur je pense.

J’ai malgré tout trouvé Mort à Baltimore un peu moins bon que le précédent. La série manque de profondeur à mon sens pour complètement emporter. Manque qu’on pardonne à un premier tome, mais qu’on s’attend à commencer à trouver dans la suite. Le 3e volume étant déjà dans ma PAL, je le lirai mais le réserverai pour une nouvelle période lecture détente !

Roman publié aux éditions J’ai lu – Traduit de l’américain par Sabine Samy

logo challenge dames en noir 3e edition

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *