Sharko / Franck Thilliez

Sharko / Franck Thilliez

Couverture de Sharko de Franck ThilliezLe lieutenant Lucie Henebelle a tiré sur un homme en dehors de toute procédure. Pour la protéger, son compagnon Franck Sharko, lui aussi flic au 36 quai des Orfèvres, a maquillé la scène de crime. Ils vont récupérer l’affaire. Celle d’un type retrouvé dans sa cave, mort d’une balle dans la gorge.
Y a-t-il plus infernal, quand on est flic, que de devoir enquêter sur son propre crime ?

Avis : Sharko commence très fort : le prologue, dans un bassin avec des requins, est dantesque… mais aussi tellement plus ! Car au côté grandiose et terrifiant, Franck Thilliez rajoute un suspense bien dosé qui vous entraîne à tourner les pages sans répit.

J’ai beaucoup aimé ce roman, même si on reprend la même trame narrative que pour Pandemia : des cercles concentriques de méchants, internationalité, crise sanitaire grave, glauque et violent. Les personnages du 36, quai des orfèvres, reprennent du service : Sharko et Lucie Henebelle, sa compagne, Bellanger et les autres. Là où une nouveauté, bienvenue, surgit, c’est bien sûr « l’enquête dans l’enquête dans l’enquête ». En effet, les flics du 36 enquêtent sur la mort de Ramirez, dont Lucie est responsable, et dont Sharko a maquillé la scène de crime. Et du coup, Bellanger enquête sur eux deux, en marge de ses collègues et sans savoir que ce sont ses collègues qu’il recherche. Trois enquêtes à haute tension, sans compter le sang et les vampires… Une nouvelle fois, des maladies génétiques transforment des gens, des donneurs de sang contournent le système et le mal absolu rode.

La fin de l’enquête est spectaculaire, gros cliffhanger sans jeu de mot. Les amis redeviennent amis, le mal absolu est annihilé, mais cette fin est trop convenue, avec notamment son happy end too much pour moi.

Sharko est un bon livre de vacances, bien au dessus du panier de pas mal d’autres titres que l’on peut trouver en ce moment, mais pas assez original et trop bien rodé pour être autre chose.

Roman publié aux éditions Fleuve.

4 comments

  • Je te trouve un peu dure (enfin façon de parler, ton avis est tout à fait légitime 🙂 ) au sujet de la fin, je ne la trouve pas si convenue que ça en fait… Ou alors est ce que ça vient du fait que j’avais justement envie d’une happy end de ce genre ? Lucie et Sharko en ont tellement bavé dans leurs vies qu’il est agréable de les savoir à présent heureux 😀 Enfin moi ça m’a soulagée mais je peux comprendre que ça agace un peu ^^ Quant à l’originalité, en effet, ce n’est peut être pas le meilleur de l’auteur de ce point de vue là mais comme tu dis, ça se lit bien !

    Reply
    • lisou

      J’avoue ne pas avoir lu tous les livres de la série donc leurs coups durs ne m’ont probablement pas autant touchés que toi, mais tu me donnes vraiment envie de lire les premiers 😉
      et c’est vrai qu’il se lit très bien ce Sharko!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *