La cinquième saison / N.K. Jemisin

La cinquième saison / N.K. Jemisin

couverture de La cinquième saison de N.K. JemisinLes livres de la Terre fracturée, Tome 1

La terre tremble si souvent sur votre monde que la civilisation y est menacée en permanence. Le pire c’est d’ailleurs déjà produit plus d’une fois : de grands cataclysmes ont détruits les plus fières cité et soumis la planète à des hivers terribles, d’interminables nuits auxquelles l’humanité n’a survécu que de justesse. Les gens comme vous, les orogènes, qui possédez le talent de dompter volcans et séismes, devraient être vénérés. Mais c’est tout l’inverse. Vous devez vous cacher, vous faire passer pour une autre ? Jusqu’au jour où votre mari découvre la vérité, massacre de ses poings votre fils de ans et kidnappe votre fille.
Vous allez les retrouver, et peu importe que le monde soit en train de partir en morceaux.

Avis : J’ai été attirée par La cinquième saison en raison de son prix prestigieux (Hugo 2016 du meilleur roman de fantasy) et de son résumé intriguant. Et je ne le regrette absolument pas, car j’ai positivement adoré !!

La Terre, notre Terre, est soumise à des variations géologiques instables importantes. Régulièrement, comme en acte de rébellion, celles-ci plongent les hommes dans une cinquième saison : une pluie de cendres s’abat sur les régions, rendant les cultures impropres, tremblements de terre et tsunami détruisent les villes… Seule une poignée d’hommes et de femmes ont un semblant de contrôle sur les éléments. Mais au lieu d’être protégés, respectés, pour leur pouvoir de protection, les Orogènes sont haïs, chassés, emprisonnés pour leur potentiel de destruction.

L’univers mis en place est passionnant et parfaitement maîtrisé. Que ce soit dans les aspects environnementaux, sociétaux ou politiques, N.K. Jemisin ne laisse rien au hasard. Elle tisse sa toile petit à petit, dévoilant de profondes ramifications prenant racine dans le passé. Elle crée ainsi une mythologie complexe et captivante qui, la dernière page tournée, est loin d’avoir révélée tous ses secrets.

Dans ce monde, nous sommes guidés par 3 fortes figures féminines. Essun, Damaya et Syénite tentent toutes trois de survivre à leur manière dans ce monde âpre, violent, et où personne ne pardonne rien à personne. On s’attache à elles au fur et à mesure qu’on apprend à les connaître et qu’on les voit évoluer. Elles cristallisent les questions d’acceptation de soi et de regard sur l’autre. L’altérité est souvent propice à la peur et à l’incompréhension, N.K. Jemisin le met ici en scène de manière assez remarquable.

La cinquième saison est une œuvre ambitieuse qui interroge notre capacité à se réinventer, la nôtre et celle de la Terre que nous foulons. Dans une même œuvre, l’auteure parvient même à nous proposer 3 styles différents, puisqu’elle adapte son ton à chaque personnage suivi et ce, de façon parfaitement harmonieuse. Et cette fin… on la voit venir mais on espère envers et contre tout qu’elle ne sera pas…

Vite, la suite !

Roman publié aux éditions J’ai lu (Nouveaux Millénaires) – Traduit de l’anglais par Michelle Charrier

logo challenge de l'été 2017logo abc imaginaire 2017

17 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *