Là où rêvent les étoiles / Eric Marchal

Là où rêvent les étoiles / Eric Marchal

Couverture de Là où rêvent les étoiles d'Eric MarchalJuin 1863, deux hommes aux tempéraments opposés mais unis par la même passion vont se rencontrer dans l’immensité désertique de la plaine d’Andalousie. L’un, Gustave Eiffel, jeune ingénieur ambitieux, veut s’établir à son compte comme constructeur. L’autre, Clément Delhorme, pionner des vols d’altitude en ballon, à la tête d’une famille bohème établie à l’Alhambra de Grenade, est à l’origine des premiers modèles de prévision météorologique. À partir de ce jour, les deux génies vont lier leurs vies et leurs envies de records, et se façonner un destin à la hauteur de leurs rêves.

Avis : Voici l’histoire renversante, bouleversante et rayonnante de 5 enfants aux destins si particuliers, de 2 pères (in)génie(ur)s et 2 mères fantasques et forte-têtes, mais également de 2 frères pauvres et de 2 lieux mythiques : Paris et l’Alhambra à Grenade, en Espagne.

Parmi les enfants, il y a les triplés Delhorme dont les parents, Clément et Olivia, sont un génie et une artiste lumineuse. Irving est le rêveur de la troupe, qui s’intéressera à la photographie. Victoria est la sérieuse du groupe. Nissia sera le (petit ?) caillou dans leur soulier.

Il y a également Javier qui a été délaissé par sa mère, Kalia, une gitane, alors que son père adoptif est un pauvre neverro, qui se brise le corps à aller chercher de la glace sur la montagne. Mais il a l’esprit d’un ingénieur et sera pris sous l’aile de la famille Delhorme. Il sera aussi instable en amour.

Le dernier, Jez, survit par miracle à sa naissance et saura être patient pour obtenir ce qu’il souhaite plus que tout au monde.

À toute cette tribu bohème de l’Alhambra, Eric Marchal oppose Paris et la famille Eiffel. Il les fait cohabiter parfois, mais oppose leur rythme, leurs envies et leur vision de la vie.

En effet, Gustave Eiffel, qui cherche à construire les plus beaux et impressionnants monuments à la gloire du progrès, trompe sa femme et se révèle être un père peu présent. Toujours à courir sur toute la terre pour signer des contrats, il fera malgré tout ce qu’il peut pour aider ses enfants, avec l’aide précieuse de sa fille ainée, au décès de son épouse.

Clément lui, aime d’un amour inconditionnel son Olivia. Il va tout faire pour améliorer le quotidien de Javier et de son père, pour que le premier puisse continuer ses études. Il ne déposerait jamais un brevet pour tout l’or du monde, lui qui croit que toutes les avancées techniques devraient être du domaine public.

Gustave Eiffel et Clément Delhorme, des pères si différents qui pourtant en tant que scientifiques, vont révolutionner le monde et s’entendre et se respecter l’un l’autre.

Les destins des 5 enfants de l’Alhambra, qui de survivre et d’être patient, qui de voyager, qui d’aider, qui de briller et qui d’inventer et d’aimer avec une certaine bipolarité, nous font vivre des montagnes russes d’émotions et plongent leurs familles dans des tourments grandissant. Dont ils n’auraient nul besoin, étant déjà portés sur le romanesque sans l’aide de leur descendance.

À travers leur histoire, la grande Histoire se mêle, romancée certes, mais magnifiée également. La chasse aux sorcières menée par un officier à l’encontre de Clément, les avancées du chemin de fer et des ponts, les progrès de la photographie, de la médecine, le déraillement du train à Paris, les grèves et le début des syndicats, la mort de Hugo, la tour Eiffel bien sûr et l’exposition universelle, la statue de la liberté et la guerre en Espagne, toutes ces péripéties sont un merveilleux décor, mais aussi de superbes raisons aux rebondissements brillants que vivent nos héros et héroïnes.

Et rien que pour les descriptions de la pêche aux hirondelles ou de la statue de la liberté en construction, ce livre brille d’un éclat particulier. L’éclat d’un bijou mauresque qui aurait été oublié… ou de la flamme de la liberté guidant le monde ?

Venez découvrir Là où rêvent les étoiles

Roman publié aux éditions Anne Carrière.

Enregistrer

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *