Entre les flammes / Ilona Andrews

Entre les flammes / Ilona Andrews

Couverture d'Entre les flammes d'Ilona AndrewsDynasties, Tome 1

Nevada Baylor s’apprête à affronter le challenge le plus ardu de sa carrière de détective. Missionnée par la famille d’un certain Adam Pierce, elle doit le retrouver et le ramener vivant. Mais Nevada se fait kidnapper en chemin par Mad Rogan, un séduisant milliardaire qui possède de grands pouvoirs. Entre le désir de fuir et celui de s’abandonner à son ténébreux ravisseur, Nevada hésite. Pourtant, les évènements ne vont guère lui laisser le choix…

Avis : Kate Daniels est une de mes séries préférées, j’étais donc plutôt curieuse de découvrir le nouveau titre du couple Ilona Andrews. Néanmoins, le fait qu’il paraisse dans une collection fortement connotée romance, me laissait dubitative. Alors, que vaut ce Entre les flammes ?

Pour commencer, on retrouve le don d’Ilona Andrews pour créer une mythologie originale, et c’est le point fort du roman. En 1863, des scientifiques ont mis au point un sérum permettant à ceux à qui il était inoculé de développer des capacités magiques. Contrôler l’eau, les éclairs ou les animaux est un exemple de ce qu’ils pouvaient faire. De générations en générations, ces dons se sont développés, étendus, les lignées les plus fortes se sont rassemblées en Maisons. Originale ou presque, car Entre les flammes m’a à la fois fait penser à La chute de la maison aux flèches d’argent et à Cœur d’acier.

Dans ce monde, Nevada gère l’agence de détective que son père a créé. Son don pour détecter les mensonges lui est bien utile dans ses missions. Et pour la dernière en date, elle aura besoin de toutes ses capacités, toute sa ruse pour espérer s’en sortir vivante. Elle doit remettre la main sur Adam Pierce, fils d’une haute famille et Majeur pyrokinésiste ; un criminel patenté qui a récemment tué une famille lors du cambriolage d’une banque. Elle n’est pas seule sur sa piste, et elle devra s’associer avec Connor « Mad » Rogan, un Majeur télékinésiste inorganique. Dans la collection de pouvoirs existants, il incarne le haut du panier – très haut, le panier.

J’ai bien aimé le personnage de l’héroïne. Nevada est volontaire, et a la fraîcheur de la jeunesse. Mais c’est surtout le fait qu’elle ait charge de famille qui la rend sympathique ; elle vit avec sa grand-mère, sa mère, ses sœurs et ses neveux. Leur présence ajoute du caractère au roman. En revanche, le personnage de Mad m’a laissé plutôt indifférente. Il est « trop ». Trop fort, trop beau, trop puissant. J’avais l’impression d’être devant un cahier des charges, et je vois déjà venir les évolutions du personnage.

L’intrigue est bien menée, dynamique, et bien sûr elle va se révéler plus compliquée qu’une « simple » chasse à l’homme. L’aspect romance ne prend pas beaucoup de place en termes de pages (ouf !), mais manque néanmoins beaucoup de subtilité. Il y avait un peu trop de « Oh mon dieu, qu’il est musclé, magnétique, dragonesque » à mon goût. Et la fin… que dire à part qu’elle est digne d’un Walt Disney ?

Entre les flammes est un roman divertissant, qui se lit avec facilité et à l’univers est bien posé. Mais disons-le tout net, ça ne vaut pas Kate Daniels.

Roman publié aux éditions J’ai lu (Crépuscule) – Traduit par Guillaume Le Pennec

logo challenge de l'été 2017

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *