Solitudes et sacrifices / Andréa Deslacs

Solitudes et sacrifices / Andréa Deslacs

couverture de solitudes et sacrifices de Andrea DeslacsHeaven Forest, Tome 2

Résumé : Quatre nouveaux cadavres sont retrouvés noyés à proximité des docks. L’inspecteur Overlake est persuadé que ces morts sont intimement associées à son enquête sur Else Other. À la recherche d’indices, il lui faut plonger, seul, dans un quartier réputé pour sa criminalité et sa mafia.
Sur le port, l’agitation règne déjà. Chacun affûte ses armes, prêt à défendre ses valeurs et son territoire. Le culte local du Thésaurus évoque un combat millénaire entre les Saints des humains et les Anges des brouillons. Or, toute légende se base sur un fond de réalité. Certains mutants de Heaven Forest auraient-ils autre chose dans leurs veines qu’un sang purement humain ?
Dans ce contexte troublé, que va-t-il advenir du Cerf ?

Avis : Quel plaisir j’ai eu à lire Solitudes et sacrifices. Toujours aussi prenante et énigmatique, l’intrigue de ce deuxième tome n’a rien à envier à Darkwood.

Plaisir d’abord, de retrouver les personnages du premier opus : Rhys Overlake, détective fraîchement débarqué à Darkwood. En proie à des cauchemars plus vrais que nature qui deviennent omniprésents dans sa vie quotidienne, ils le conduisent à prendre des risques. Simple humain, mutant ou Brouillon ? Quel est sa vraie nature ?
On retrouve également Lisbeth Other, plus forte et déterminée que jamais à découvrir la vérité sur le meurtre de son époux, Else. Un chapitre sur son passé avec lui nous en apprend un peu plus sur leurs dons et introduit un nouveau lieu important : Another. Créé par Dieu, les êtres de sa création se partageaient ce monde original jusqu’à ce qu’Il offre aux Hommes un monde qui leur soit propre, interdit aux Brouillons.

Mais Solitudes et sacrifices introduit surtout bon nombre de nouveaux personnages apportant une autre dimension à l’intrigue.
A commencer par Else : protagoniste du premier tome, on ne le connaissait qu’à travers le récit qu’en faisaient les autres personnages. Ici, il prend la parole sur plusieurs chapitres, ce qui nous permet de mieux apprécier son caractère. Suite à son meurtre violent, le voilà prisonnier en Another dans un corps plus que repoussant. Je n’en dis pas plus, au risque d’en dire trop, mais j’ai eu le haut le cœur à plusieurs reprises.
Nous faisons également la connaissance de Lancet. Ce personnage et sa chienne Nastylass apparaissaient déjà dans le prologue de Darkwood, avant de disparaître du récit. Sacrifié à la grande expérience, Lancet se retrouve aux prises avec les forces angéliques tandis qu’il tente de sauver la jeune Sainte July, totalement excentrique, et son Disciple Auguste. J’ai particulièrement aimé ce personnage fort et fier. J’ai hâte d’en savoir plus sur lui !
Difficile de parler de tous les personnages de ce second tome, mais si certains sont plus présents que d’autres, j’espère que tous auront un rôle important dans la suite de l’intrigue.

En ce qui concerne cette dernière, j’avais l’impression que cette saga allait être un policier fantastique, avec comme intrigue principale la résolution du meurtre d’Else. Mais c’est finalement une toute autre histoire qui se dévoile dans Solitudes et Sacrifices. On se retrouve directement aux prémices d’une nouvelle guerre opposant les Saints et les Anges. Le récit est ponctué de combats et d’évènements violents qui rendent la lecture prenante. Chaque chapitre apportant son lot de rebondissements, je n’ai ressenti aucune longueur ni ennui.
J’ai apprécié de mieux comprendre les différences entre les Saints, les Anges, les Sacrifiés, les Sanctifiés… termes abordés dans Darkwood mais mieux expliqués ici. Toutefois ces éclaircissements sont données au fur et à mesure, il faut donc être attentif et avoir une bonne mémoire. J’avoue qu’un glossaire pourrait s’avérer très utile.

La structure du roman facilite aussi beaucoup sa lecture. Déjà, parce qu’elle est semblable au premier tome : chaque chapitre est intitulé selon le personnage qui s’apprête à parler. On peut donc les lire dans la foulée sans éprouver aucune gêne. Hormis pour le vocabulaire religieux et relatif à la faune spécifique (d’où ma proposition de glossaire), j’ai aimé, dans ce tome comme dans le précédent, la recherche et le détournement des noms de lieux (Breytain, Another…) et des personnages (Offlight, Faith, Lancet, Nastylass…). Des jeux de mots qui rendent le texte, déjà riche en descriptions (celles d’Another, un lieu sauvage peuplé d’êtres magiques tels que les fées ou encore les orques, si différent de Darkwood, cité civilisée et industrielle avec ses humains et ses mutants), encore plus intéressant par ses inspirations religieuses, guerrières et celtiques.

Je crois que c’est finalement cette ambiance, cet environnement connu/inconnu qui me plaît le plus dans cette saga. Un monde qui ressemble au nôtre, mais qui est pourtant si différent.
J’apprécie la fantaisie qui me porte dans de nouveaux lieux, mais il me faut parfois un temps d’adaptation et une forte imagination pour me représenter le cadre. Ici, j’ai pu facilement me faire une idée, tant l’ambiance XIXe est bien décrite, tout en ayant cette possibilité d’imaginer les différences parfois franches, parfois discrètes entre le Royaume Uni que je connais et les Pays-Unis où se déroule l’histoire.

Il y a tant de choses à dire sur Solitudes et sacrifices et cette saga en général, de subtilités dont je voudrais parler. Mais j’ai peur d’en dire trop. Au final, ce tome apporte encore plus de questionnements et de suspens, MAIS sans rendre la lecture ennuyeuse ni donner l’envie d’abandonner. Je ne peux que vous le recommander et espérer qu’il vous plaira autant qu’à moi.
J’attends maintenant avec impatience le troisième tome, en croisant les doigts pour qu’il soit à la hauteur des deux premiers. Mais je suis assez confiante à ce niveau et je ne pense pas que je serai déçue.

Affaire à suivre… de très près !

Roman publié par le collectif indépendant Hydralune

Le tome 3, D’une terre à une autre, est à paraître.

2 comments

  • Et bien il s’agit d’un tome 2 (j’avais du vivre sur une autre planète lors de la sortie du tome 1) et j’ai très envie de le lire. Une belle chronique qui donne envie. Je pense donc ajouter ce roman à ma PAL de l’été !

    Merci pour la découverte 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *