Foudre de guerre / Larry Correia

Foudre de guerre / Larry Correia

couverture de Foudre de guerre de Larry Correia aux editions L atalanteChroniques du Grimnoir, Tome 3

Résumé : Peu nombreux sont ceux qui connaissent la source des pouvoirs magiques dévolus aux actifs , torches, brutes, engrenages, bestiaux, estompeurs et autres lourds. Rares aussi ceux qui savent que l’entité vivante à leur origine, réfugiée dans les profondeurs de la Terre, est menacée par un prédateur galactique qui ne laisse dans son sillage que des mondes dévastés. 1933. Les jours de l’humanité sont comptés car l’éclaireur qui précède le fléau est là. C’est pourquoi Jake Sullivan et les chevaliers du Grimnoir, à bord du dirigeable la Voyageuse, avec un équipage de pirates de l’air, entreprennent une mission suicide pour affronter l’ennemi. Mais leurs pouvoirs combinés ne sont-ils pas dérisoires devant pareil adversaire ? Seule peut-être la jeune Faye Vierra serait à la hauteur… C’est dans la cité libre de Shangai que se tiendra la bataille décisive.

Avis : Les 2 premiers tomes, avec ce mélange réussi d’uchronie, de magie et d’action, avaient fait des Chroniques du Grimnoir ma ma série pop-corn, sucrée et addictive. Et même si ce dernier tome reste plaisant à lire, j’’avoue avoir trouvé que Foudre de guerre était le moins bon de 3.

Le roman se découpe en 3 séquences. Dans l’une nous sommes à Washington où Francis et Dan tentent de s’opposer à la nouvelle loi voulant que tous les actifs se fassent recenser. En parallèle, et c’est qui occupe la majeure partie de l’histoire, nous suivons Sullivan qui, avec l’aide de Toru, de Southander et de ses Maraudeurs, et de quelques chevaliers, s’emploie à traquer l’Éclaireur. Enfin, nous suivons Faye à Paris puis en Allemagne. Elle cherche à mieux comprendre l’Ensorcelé afin d’apprendre, peut-être, à le maîtriser.

La partie se déroulant en Amérique aurait dû être intéressante puisqu’elle fait suite directe aux évènements de Malédiction. Malheureusement, elle est bien trop survolée. L’auteur rappelle le contexte au début… puis n’y revient qu’à la fin ! La partie avec Faye est celle que j’ai préférée. Elle est la plus intéressante car on y apprend vraiment des choses, sur la magie et le monde créé notamment. L’auteur continue d’en explorer les possibilités et le personnage de Faye rend vraiment hommage à cela. Suivre Sullivan était sympathique, mais un peu trop long. Par moments, j’avais l’impression de ne pas avancer. J’avais hâte de retrouver Faye et même, de savoir ce qui se passait en Amérique !

Toutefois, Foudre de guerre renoue avec l’humour que la série avait su s’y bien instaurer. Présenté de manière moins franche que dans les opus précédents, mais toujours bien présent, par petites touches. Il accompagne nos protagonistes dans leurs aventures, notamment grâce à quelques répliques bien savoureuses.

Foudre de guerre n’est, en soi, pas une mauvaise lecture, mais il pèche de ne pas être à la hauteur de ses prédécesseurs. La fin accentue d’ailleurs cette sensation. Soyons honnêtes, j’aime les happy end, mais j’aime surtout qu’ils soient cohérents.

Spoiler alert

Roman publié aux éditions L’Atalante (La Dentelle du cygne) – Traduit de l’anglais par Marie Surges

logo abc imaginaire 2017logo du challenge destockage de pal en duo 2e année

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *