Songe suspendu / Mathieu Rivero

Songe suspendu / Mathieu Rivero

couverture de Songe suspendu de Mathieu RiveroLes arpenteurs de rêve, Tome 2

Résumé : Les fées ont été libérées et elles ne ressemblent pas à celles des contes pour enfants ! Basées sur les épaves rouillées qui flottent à nouveau sur le Rhône, elles pillent, torturent et sèment la panique dans les rues de la ville. Mano, à l’origine de ce désastre, semble dépassé par les événements, comme Kéo, Céleste et les autres arpenteurs de rêve. Alors que le surnaturel déferle sur le monde, les mages sortent enfin de l’ombre pour venir en aide aux citoyens.

Avis : J’avais passé un bon moment avec Chimère captive, le premier tome de la trilogie des Arpenteurs de rêve. La fin, étonnante, laissait présager d’une suite pleine de rebondissements. Malheureusement, je suis passée complètement à côté de Songe suspendu.

Les fées, désormais libérées, font part de leur mécontentement de manière vigoureuse à la population. Il ne fait plus bon se promener dans les rues de Lyon, et ce n’est pas à cause de la chaleur accablante. Agressions et vols en tous genres sont désormais la norme et les Lyonnais vivent dans la peur. La communauté des Mages se rassemble pour protéger les habitants, et tente, avec l’aide de Céleste, Manu et Val de trouver une solution afin d’éradiquer les fées de ce plan d’existence. De leur côté, celles-ci se lancent à corps perdus dans leur plan de conquête et se battent même pour savoir qui aura l’heur de diriger hommes et fées.

Les protagonistes doivent ici affronter les conséquences des évènements qui se sont déroulés dans Chimère captive. Et plutôt que d’être emportée par la tension ambiante, j’ai eu le sentiment que tout allait trop vite et manquait d’approfondissement, que les idées étaient là, mais pas étoffées. Je n’ai ressenti ni la peur, ni la douleur ou la peine des personnages. De plus, il n’est que peu question de voyage dans les rêves, et nous ne passons donc que très peu de temps dans le grand songe. Je n’ai pas retrouvé cet onirisme qui m’avait tant plu précédemment et cela m’a manqué.

Roman publié aux éditions Les Indés de l’imaginaire (Naos)

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *