Sorcières associées / Alex Evans

Sorcières associées / Alex Evans

Couverture de Sorcières associées d'Alex EvansRésumé : Dans la cité millénaire de Jarta, la magie refait surface à tous les coins de rue. Les maisons closes sont tenues par des succubes, les cimetières grouillent de goules… Pour Tanit et Padmé, sorcières associées, le travail ne manque pas.
Mais voilà qu’un vampire sollicite leur aide après avoir été envoûté par un inconnu, tandis que d’étranges incidents surviennent dans une usine dont les ouvriers sont des zombies… Tanit et Padmé pensaient mener des enquêtes de routine, mais leurs découvertes vont les entraîner bien au-delà de ce qu’elles imaginaient. En effet, à Jarta, les créatures de l’ombre ne sont pas les plus dangereuses…

Avis : Roman a 2 voix, Sorcières associées propose une fantasy urbaine très plaisante. Nous y rencontrons Padmé Amrithar et Tanit Murali, deux sorcières qui tiennent un cabinet dans la cité millénaire de Jarta. Les affaires marchent bien depuis que le Pouvoir est revenu. Mais cela comporte aussi des risques, et nos deux sorcières vont vite comprendre qu’il ne fait pas bon de frayer avec les zombies et les vampires !

J’ai eu une petite préférence pour Tanit, plus frondeuse et extravagante. Padmé est la caution de sérieux du duo. Toujours maîtresse d’elle-même, dans la retenue, elle s’investit beaucoup auprès des nécessiteux. Tanit elle, est plus intéressée par le profit et vivre dangereusement est l’un de ses grands plaisirs. Leurs personnages sont bien travaillés, avec un passé chargé qui ont fait d’elles ce qu’elles sont aujourd’hui. On espère d’ailleurs en apprendre plus dans la suite… si suite il y a ! On regrettera toutefois le peu de place accordé aux autres protagonistes. Ils manquent d’épaisseur, particulièrement les 2 employés des filles.

Le récit est emmené de façon dynamique et non dénué d’humour. Nos sorcières associées ratent quelques évidences dans l’enquête, mais on ne leur en veut pas car comme elles le disent elles-mêmes, elles sont sorcières, pas détectives. Leurs trucs à elles, habituellement, ce sont plutôt les talismans, les invocations, un petit exorcisme même pourquoi pas.

Le décor que nous propose Alex Evans pour son roman est somptueux et exotique. Jarta, cité du profit et de la libre entreprise, est une ville foisonnante qui évoque l’Asie avec ses temples, ses saris, ses rickshaw… Peu de choses sont interdites dans cette cité cosmopolite, où toutes les franges de la population se côtoient, des plus pauvres aux plus riches, des plus ordinaires aux plus inattendues.

Mais le gros point fort de Sorcières associées est cet univers que l’auteure a créé. Original et très intéressant, il a été longuement pensé. On en sent la richesse. Les créatures magiques, les croyances et les pouvoirs qui s’y croisent sont pluriels. Et si les êtres surnaturels rencontrés sont classiques, l’utilisation qui en est faite l’est beaucoup moins. La géopolitique a également une part importante dans les enjeux. Les protagonistes sont encore marqués par la grande guerre qui a eu lieu quelques années plus tôt et dont les conséquences se font toujours sentir. Les migrations d’hommes et de femmes sont importantes et donnent ainsi à Jarta sa dimension internationale, mais aussi centrale dans un paysage en constant bouleversement.

C’est avec plaisir que je lirai une nouvelle aventure de nos sorcières associées !

Roman publié aux éditions ActuSF (Bad Wolf)

12 comments

  • Quelle magnifique couverture attirante !!! Je suis sous le charme et ton avis me donne encore plus le goût de me pencher sur cette dernière! Merci de la découverte…

    Reply
  • Oh tu donnes très envie avec cette chronique. Je me le suis procuré récemment lors de la promo numérique des indés de l’imaginaire, notamment à cause de son univers qui avait l’air bien alléchant. Je suis ravie de voir que le roman assure de ce côté là.

    Reply
    • Zina

      Tu ne devrais pas être déçue de ce côté là alors 🙂
      J’ai lu que certains lui reprochait de ne pas donner toutes les clés tout de suite, certaines choses ne se comprennent qu’au fur et à mesure de la lecture, mais je ne suis pas d’accord. Quand tu lis un gros pavé de sf tu ne t’attends pas forcément à tout comprendre tout de suite, je vois pas pourquoi ça devrait être « facile » parce que c’est de l’urban fantasy. Mais te connaissant je pense que ça devrait te plaire 🙂

      Reply
  • Je le trouve magnifique celui ci. IL faut vraiment que je le lise ! Il m’arrive d’acheter un livre par sa couverture est c’est clairement le cas ici. Si en plus il est bon, c’est du bonus.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *