La Panse / Léo Henry

La Panse / Léo Henry

couverture de La panse de Leo HenryRésumé : Bastien Regnault part à la recherche de Diane, sa soeur jumelle, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Des indices convergents le mènent très vite à la Défense. Le quartier d’affaires, chargé d’histoire, va, petit à petit, se dévoiler à lui, lui révélant un monde inconnu et souterrain, où, semble-t-il, officie une mystérieuse et très ancienne société secrète : la Panse.

Avis : Les liens fraternels sont forts et énigmatiques. Ce lien qui unit Bastien et sa sœur jumelle Diane l’est d’autant plus qu’ils n’ont jamais été réellement proches. Mais lorsque Bastien reçoit un SMS lui indiquant que le numéro de sa sœur n’est plus attribué, ce lien, qu’il pensait n’avoir jamais réussi à tisser, se manifeste. Il découvre alors que sa sœur a tout quitté sans laisser de traces. Ses recherches l’amène dans le quartier de La Défense qui abrite une société secrète, la Panse.

On bascule alors avec Bastien dans l’organigramme complexe de la Panse, que l’on peut apparenter à une secte. Cet univers est étrange, déroutant, austère. On a envie de s’en échapper, car on sait que cela n’augure rien de bon. On a envie d’y rester, car tout semble si facile : suivre les règles, ne pas avoir à réfléchir. C’est le dilemme auquel est confronté Bastien. Happé malgré lui dans un engrenage (qui rappelle la première de couverture) et une routine qu’en tant que solitaire et sans emploi il n’a pas connu, il garde tout de même en tête son objectif de départ.

La narration brute, riche en détails et rythmée de Léo Henry renforce cette atmosphère oppressante et captivante. On est autant attiré dans les rouages de la Panse que dans l’enquête de Bastien. Cette caractéristique d’écriture se ressent également dans les descriptions. Le décor de l’intrigue est connu, le quartier parisien de la Défense. Mais le récit lui confère un nouvel aspect intéressant. Quartier dynamique, au va-et-vient incessant, c’est l’endroit troublant de perfection pour disparaître. Imaginer qu’une société secrète si importante, à l’organisation aussi bien ficelée, puisse exister dans les entrailles d’un des centres économiques les plus dynamiques du pays est déroutant.

Roman publié aux édition Folio SF. 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *