Les racines du temps / Annie Degroote

Les racines du temps / Annie Degroote

Couverture de Les racines du temps d'Annie DegrooteRésumé : Fin du XIVe siècle, en Flandre. Sa condition d’exclue n’a pas brisé la joie de vivre de la petite Insbette, enfant recueillie par une famille de paysans. En ces temps troublés, alors que les hommes d’armes surgissent des ténèbres pour semer la désolation, une orpheline est une proie facile. Une bienfaitrice inconnue la sauve du danger. Conduite à Cassel auprès de Yolande de Flandre, Insbette en devient la dame de compagnie et la confidente. Commence alors pour la jeune roturière, aux côtés de cette femme d’État éblouissante, une aventure initiatique qui la mènera, grâce à l’aide d’un vieil astronome érudit et d’un maître verrier passionné par son art, sur la trace de ses mystérieuses origines… Insbette ignore que son secret, traversant les siècles, est appelé à bouleverser une autre destinée que la sienne…

Avis : Il a été très déroutant de lire un roman dont l’intrigue prend place dans l’environnement géographique dans lequel je vis. Mais cette expérience fut très enrichissante. J’ai pu découvrir l’Histoire de ma région d’adoption, la Flandre, de manière assez originale. En effet, Annie Degroote a fait le choix de nous faire découvrir les racines du temps, d’où le nom de son roman, à travers deux personnages ayant vécu à deux périodes historiques différentes, mais étroitement liés.

D’un côté, nous avons Insbette, jeune bâtarde qui porte le fardeau de sa naissance. Elle a, par ses actes, une influence sur Nina, journaliste de notre époque. Cette dernière, un peu perdue, remettant en cause ses choix de vie, décide de revenir dans sa région natale, le Nord, pour parfaire ses recherches sur une grande dame de la région, Yolande de Cassel. Une violente tempête l’amène dans les environs, à la rencontre d’un couple ayant une maison d’hôte et passionnés d’Histoire. L’amitié naissante entre ces trois personnes est très agréable à suivre et émouvante.

Autre force de l’intrigue, l’Histoire. Le lecteur est réellement transporté dans la Flandre médiévale. La connaissance de la région se ressent et est sublimée par la justesse des références historiques. Cela renforce le lien historique qui unit Insbette et Nina. J’ai trouvé l’intrigue originale. Toutefois, je m’attendais à davantage de péripéties et de découvertes. Les racines du temps se déguste comme un bon plat auquel il manque toutefois un accompagnement pour intensifier l’expérience.

Roman publié aux éditions Le Livre de Poche.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *