7 secondes pour devenir un aigle / Thomas Day

7 secondes pour devenir un aigle / Thomas Day

coouverture de 7 secondes pour devenir un aigle de Thomas DayQuatrième de couverture : D’une île du Pacifique à l’Australie, du Grand Nord canadien au Japon ; de la violence radicale à la fuite vers un monde virtuel, de la débrouillardise tranquille au sacerdoce, du combat pour la survie d’une espèce en danger à la lutte pour celle de l’humanité elle-même, embarquez pour six voyages vertigineux, six manières pour l’homme de se confronter à la nature, quand ce n’est pas à sa nature.

Avis : 7 secondes pour devenir un aigle est recueil de 6 nouvelles où Thomas Day, au travers de récits divers, invite ses lecteurs à la réflexion. Il utilise la science-fiction et les genres de l’imaginaire pour mettre en avant l’homme et son rapport à la nature.

Mariposa nous entraîne sur une petite île du Pacifique ou Américains et Japonais vont s’affronter, en pleine seconde guerre mondiale. Mais c’est aussi l’endroit où ils vont faire une découverte qui va les transcender. Mystérieuse et pleine de magie, Mariposa emporte au point que l’on souhaiterait continuer encore à découvrir son univers.

Éthologie du tigre raconte l’histoire d’un homme qui a dédié sa vie à l’étude des tigres. Il est appelé sur un site touristique en construction suite à la découverte de trois têtes de bébés tigres arrachées. Malveillance humaine ? Opposition au projet en cours ou y-a-t-il réellement une tigresse rodant autour du site ? Cette nouvelle aborde à la fois le problème des espèces en voie de disparition et du tourisme dit « écologique ».

Lumière noire clôt le recueil, c’est aussi la nouvelle la plus longue. Récit d’anticipation où une IA a pris le contrôle de l’humanité, nous découvrons la vie dans ce nouveau monde et comment celui-ci a basculé. J’ai mis un peu de temps à rentrer dans Lumière noire et pourtant, elle se révèle étonnamment percutante. Thomas Day alerte sur notre dépendance à Internet et aux nouvelles technologies, sur le besoin de l’homme à en vouloir toujours plus sans savoir quand s’arrêter.

Ces trois nouvelles ont réellement été mes préférées, elles ont su emporter mon adhésion tant elles génèrent émotions et force. Chacune d’elle justifie largement la lecture de ce recueil. Même si les autres m’ont moins accrochée, elles n’en sont pas pour autant inintéressantes et apportent, chacune à leur manière, une vision différente à la thématique.

7 secondes pour devenir un aigle, la nouvelle qui donne son titre au recueil, traite du sujet des multinationales dont le profit est le cœur de métier, qui détruisent non seulement la terre mais corrompent les hommes. Au travers de la rencontre entre un père et son fils, sous forme de voyage initiatique, l’un éveillant l’autre à sa vision du monde.

Shikata Ga Nai présente Fukushima après la catastrophe. Trois jeunes gens y font de régulières incursions afin d’y trouver des objets qu’ils revendront, assurant ainsi leur subsistances.

Tjukurpa est la seule pour laquelle je suis passée complètement à côté. Je pense même n’avoir pas complètement saisi les tenants et aboutissants de ces aborigènes d’Australie rêvant d’une île débarrassé de l’envahisseur blanc.

Enfin, la postface du politologue Yannick Rumpala, passionnante, est à lire absolument. Ponctuée de nombreuses références qui alimenteront généreusement votre whish-list, elle étudie le rapport de la science-fiction avec l’évolution de l’homme et de nos ressources, et encourage à développer ses idées, y trouver, peut-être, un espoir.

L’idiot regarde la boue qu’il a sur ses chaussures quand le sage regarde la Lune, Mars, Europe, la Ceinture de kuiper, Alpha du Centaure, Sigma Draconis… Cette perspective-là est infinie.Lumière noire

Roman publié aux éditions Gallimard (Folio SF)

Les avis de Blackwolf, Tiger Lilly, Lorkhan
logo defi sfff et diversite

5 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *