Le puits des histoires perdues / Jasper Fforde

Le puits des histoires perdues / Jasper Fforde

couverture de Thrusday Next tome 3 de Jasper Fforde aux editions 10/18Thursday Next, Tome 3

Résumé : Même poursuivie par une multinationale qui a juré sa perte, la star des détectives littéraires a droit à un congé maternité ! Pour Thursday Next, ce sera un séjour secret dans un mauvais thriller, un de ceux qui croupissent au fond du Puits des Histoires perdues. Ici, sous l’oeil de la toute-puissante Jurifiction, on recycle les livres de seconde zone comme les classiques oubliés de la littérature, on pioche un personnage par là pour le remettre ailleurs, on réduit le texte en mots quand il n’y a plus d’espoir. Mais très vite, Thursday doit quitter sa planque. Le Minotaure s’est échappé, semant la pagaille dans le Monde des Livres…

Avis : Quel plaisir de replonger dans le monde de Jasper Fforde ! Toujours aussi décalé et loufoque, on ne s’y ennuie pas une seconde. Il nous entraîne dans une suite de bons mots et d’aventures rocambolesques, propulsée par une imagination qui semble sans limites. Son univers est complètement déjanté, il défie les lois de la réalité et de la physique, et pourtant, reste cohérent et finement construit.

Dans Le puits des histoires perdues, nous retrouvons Thursday alors qu’elle a trouvé refuge dans le monde des livres. Éprouvée par les épreuves qu’elle a subie dans Délivrez-moi ! et son échec à ramener son mari Landen, elle a besoin d’un endroit calme où mener sa grossesse à terme… et à l’abri de ceux qui la poursuivent dans le monde réel. Alors, elle profite d’un programme d’échanges de personnages ; entre deux cours de Miss Havisham sur les règles de la Jurifiction, elle donne la réplique dans un mauvais roman policier qui n’a jamais été publié, menacé de finir ses jours dans la mer de texte.

Malheureusement le repos sera de courte durée. Les attaques de la ligue anti-Heathcliff redoublent de violence, tout le monde est sur les dents à cause d’un nouveau système de lecture révolutionnaire, les personnages de contes se mettent en grève, et surtout, autour d’elle, les agents de la Jurifiction tombent comme des mouches… Une aventure, donc, colorée, rythmée et pleine de rebondissements.

Mais Le puits des histoires perdues, c’est aussi pour Jasper Fforde l’occasion de mettre en lumière la création littéraire. Problèmes d’orthographe et de grammaire, personnages génériques et principaux, procédés narratifs éculés – une idée nouvelle est-elle encore possible ? Tout cela mis en scène de façon savoureuse, drôle et enlevée. Et le Puits lui-même : sous-sol gigantesque de 26 étages où les œuvres en cours d’écriture, les livres jamais publiés, les « daubes » impubliables et les best-sellers jamais découverts s’entassent dans un joyeux – ou terrifiant – méli-mélo.

Excellent !

Je jure par le Grand Manitou de faire respecter les règles de la Jurifiction, de protéger le Monde des Livres et de défendre chaque personnage fictif, aussi mal écrit soit-il, contre l’oppression. Je ne fuirai pas mon devoir, ni n’utiliserai ma position et mes connaissances à des fins personnelles. Les secrets qui me seront confiés par le Conseil des Genres ou le Grand Central du Texte resteront secrets dans le cadre de mes fonctions, et je ferai tout mon possible pour maintenir le pouvoir de la parole narrative dans le cœur et l’esprit des lecteurs.

Roman publié aux éditions 10/18 – Traduit de l’anglais par Roxanne Azimi

logo destockage de pal en duo le vrai defilogo challenge ete 2016logo challenge ABC imaginaire 2016

Enregistrer

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *