Pandemia / Franck Thilliez

Pandemia / Franck Thilliez

couverture de Pandemia de Franck ThilliezFranck Sharko et Lucie Hennebelle, Tome 5

Résumé : Comme chaque matin, Amandine a quitté sa maison de verre pour les locaux de l’Institut Pasteur. Mais ce matin-là est particulier. Appelée pour des prélèvements à la réserve ornithologique du Marquenterre, la microbiologiste est déconcertée : trois cadavres de cygnes gisent sur une étendue d’eau. En forêt de Meudon, un homme et son chien ont été abattus. Dans l’étang tout proche, un sac de toile contenant des ossements : quatre corps en kit. Et pendant ce temps, une grippe à la souche non identifiable vire à l’épidémie et fauche jusqu’aux plus robustes du quai des Orfèvres, mettant à l’épreuve Franck Sharko et Lucie Henebelle…

Avis : D’horreur en suspense, d’accélération en cul de sac, sans parler de l’apothéose finale, Pandemia va vous enfiévrer !

Les héros sont tenaces, humains et combatifs ; les méchants sont visqueux, inhumains et violents.
Le prologue vous glace les sangs avec ses mains tendues vers le néant… ou la mort.
Lorsque des cygnes sont ensuite retrouvés morts d’une grippe inconnue jusque là, votre curiosité est telle que votre rythme cardiaque s’accélère déjà.
Ajoutez l’écriture ciselée, les descriptions coup de poings, les meurtres très très glauques et la chair de poule n’est plus loin.
L’alternance des lieux, des personnages et des informations distillés avec maestria par Franck Thilliez vous rend les mains moites et agitées.
Les revirements de situations, la malchance parfois, et la peur au ventre pour les héros de ce livre, vous poussent à essayer de percer les mystères de l’enquête avant l’heure fixée par l’auteur et vous en feraient presque mal à la tête.
L’émotion n’est jamais loin. Elle peut vous arracher des larmes ou vous faire soupirer de contentement.

Vous aussi vous ressentirez les premiers frissons de la maladie car Pandemia propage rapidement l’envie d’en lire d’autres… telle une pandémie bien sûr !

Roman publié aux éditions Fleuve (Fleuve Noir)

1 comment

  • Comme d’habitude, Thilliez nous offre un thriller efficace et prenant ! et en plus quel retournement dramatique au milieu du livre 🙁
    J’ai d’ailleurs préféré Pandémia à Angor, je n’ai pas encore lu Rêver car c’est le dernier et que j’ai lu tous les autres, j’attends un peu, je me le garde pour cet hiver 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *