Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous / Nathalie Stragier

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous / Nathalie Stragier

couverture de Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous de Nathalie StragierLa fille du futur, Tome 1

Résumé : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous… … parce que pour elle, votre monde ressemble au Moyen Âge. … parce qu’elle sera envahissante, agaçante, imprévisible. … mais surtout, parce qu’elle détient un secret terrible. Et c’est à vous qu’elle va le confier.

Avis : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous est une petite comédie de SF sympathique. Sans révolutionner le genre, la partie SF apportant avant tout un contexte, Nathalie Stragier imagine le choc des cultures entre deux personnes ne venant pas de la même époque. C’est alors le prétexte à situations cocasses et bons mots.

Andrea, 16 ans, vit dans la banlieue parisienne une vie d’ado classique, entre lycée et famille jusqu’au jour où elle rencontre et recueille Pénélope, une jeune fille de son âge perdue loin de chez elle mais qui refuse obstinément de dire qui elle est et d’où elle vient. Et Pénélope elle, est loin d’être une ado ordinaire… car elle vient du futur et détient bien des secrets ! Leur rencontre va bouleverser la vie d’Andrea.

Nathalie Stragier nous entraîne dans un récit dynamique à la problématique double : renvoyer Pénélope chez elle, dans le futur, mais surtout pour Andréa, changer celui-ci ! Car ce que lui révèle sa nouvelle amie, est tout simplement une catastrophe majeure pour elle mais aussi pour l’humanité. Les péripéties s’enchainent et les deux jeunes filles auront parfois bien du mal à faire face.

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous propose plusieurs bonnes idées. Le parallèle entre notre société et celle de ce futur hypothétique est plutôt bien amené et met en exergue certains travers. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’idée que dans le futur les grandes périodes historiques évoluent, et que ce soit nous qui, aujourd’hui, représentions le Moyen Âge. L’idée de l’étude de la perception des sentiments est plutôt sympa également. Le décalage d’éducation entre Andrea et Pénélope apporte son humour au roman, et permet des scènes assez surréalistes qui font bien rire ; d’autres en revanche sont plus lourdes que drôles.

De même, tout n’est pas aussi réussi. Certaines choses m’ont paru assez invraisemblables, comme la manière dont les filles parviennent à s’enfuir lors de la partie à l’hôpital, le manque de répercussion des évènements qui s’y déroulent, mais surtout la façon dont s’effectuent les voyages dans le temps. Cela m’a réellement semblé trop facile. Si cela était aussi simple, il y a, à n’en pas douter, des milliers d’autres humains qui y seraient parvenus ! D’autre part, certaines révélations sont attendues, comme la raison du rejet et de la peur des hommes par Pénélope, que l’on devine aisément.

Du côté des protagonistes, Andrea est une ado typique. Elle est persuadée de connaître la vie bien mieux que les adultes, mais elle est très attachée à sa famille et c’est ce qui la rend, elle, très attachante. Pénélope m’a moins plu. Elle a un côté un peu condescendant, voire méprisant qui peut être agaçant à la longue. Elle est pleine de préjugés sur notre époque, et ne songe pas une minute à les remettre en question. Les 2 filles occupent toute la place et on pourra regretter que les autres personnages soient un peu trop effacés.

Il n’empêche que Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous est un roman divertissant, qui se prête tout à fait à cette période estivale. Le tome 2, Ne retournez jamais chez une fille du passé, m’attend d’ailleurs dans ma PAL !

Roman publié aux éditions Syros

Lire l’avis de Sia

logo challenge ete 2016logo defi sfff et diversite

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *