Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie / Ruth Ware

Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie / Ruth Ware

couverture Promenez-vous dans les bois de Ruth WareQuatrième de couverture : Il était une fois une maison en verre perdue au fond des bois. Quatre filles. Un garçon. Et une future mariée. Qui se mirent à jouer à « Action ou Vérité ». La vérité ? Un mensonge. L’action ? Un meurtre.
L’invitation arrive un matin dans sa boîte mail. Dix ans que Nora ne l’a pas vue, et pourtant, elle se rend à cet enterrement de vie de jeune fille, d’une ex-amie devenue une inconnue.
Une seule certitude : la pire erreur de sa vie.

Avis : Promenez-vous dans les bois, pendant que vous êtes encore en vie ! Voilà le conseil que vous donne Ruth Ware pour son premier thriller. Bienvenue à Kielder Forest, trou perdu du Northumberland… Pour la maison de verre, prenez la première à droite. Des pizzas, de la tequila, des jeux vous y attendent. La suspicion, les mensonges et le sang aussi !

Suite à un événement qui a marqué la fin de son adolescence, Nora vit une vie solitaire à Londres jusqu’au jour où elle reçoit un email l’invitant à l’enterrement de vie de jeune fille de son ancienne meilleure amie. Sur un coup de tête, elle décide de s’y rendre. Une question ne cessera pourtant de la hanter : « Pourquoi, Clare ? Pourquoi maintenant ? »

Le récit est extrêmement prenant et intrigant. Il attrape le lecteur dès les premières pages pour ne plus le lâcher. Que s’est-il passé il y a 10 ans ? Pourquoi Nora s’est-elle enfuie ? Que cache cette soudaine invitation ? L’auteure distille des indices tout au long de la lecture. Certains éléments sont rapidement évidents, d’autres beaucoup moins. Avoir précédemment lu La chatte sur un toit brulant est un atout certain pour comprendre le passé de Nora – ce qui était mon cas.

Tout est fait pour faire monter le malaise des participants : la maison isolée au milieu des bois, la configuration des lieux en scène de théâtre, le comportement instable et excessif de l’un des protagonistes, la présence du fusil, le téléphone qui ne fonctionne pas… L’atmosphère mise en place par Ruth Ware est une des grandes réussites de Promenez-vous dans les bois On sent le piège se refermer petit à petit. Tous les éléments sont réunis pour une situation anxiogène.

On est happé par le récit, entraîné à la suite des protagonistes, avides de comprendre le fin mot de l’histoire… jusqu’au moment où toutes les pièces se mettent en place. À partir de là, la fin tire malheureusement un peu en longueur. Il devient agaçant de voir l’héroïne s’obstiner dans le noir, ne même pas prendre en compte la dernière possibilité, la seule qui ait pourtant un sens, alors que le lecteur a lui, tout compris.

Promenez-vous dans les bois… n’est reste pas moins un thriller efficace, addictif, qui m’aura tout de même fait parcourir 40 km tant je ne pouvais attendre pour avoir la suite !

Roman publié aux éditions Fleuve – Traduit par Séverine Quelet

Reese Witherspoon produira l’adaptation cinématographique de Promenez-vous dans les bois… pendant que vous êtes encore en vie.

logo le challenge de la licorne 2logo du challenge les dames en noir

9 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *