Techno faerie / Sara Doke

Techno faerie / Sara Doke

couverture de tehcno faerie de sara dokeQuatrième de couverture : Les fées existent, bien sûr, et elles sont de retour !
Les fées ont cessé de se cacher des hommes : elles sont revenues et bon an mal an l’univers de la Faerie s’est intégré à la société technologique. Depuis les premiers contacts d’enfants-fae avec la civilisation de l’automobile jusqu’aux premiers voyages spatiaux, ce livre conte l’histoire d’une évolution différente de notre monde.

Avis : Techno faerie est un livre objet magnifique. Décomposé en chapitres, il propose un assemblage de nouvelles, d’extraits de journaux intimes, d’interviews, d’articles de presse et dessine ainsi un panorama extraordinaire du retour des faes dans la civilisation humaine.

L’ouvrage peut se découper en 2 parties. Dans la première, Sara Doke y présente le Petit peuple, nous introduit l’univers sous illustration par laurent minyla Colline. À travers la rencontre d’un humain particulièrement réceptif à l’existence des faes, grâce à sa passion pour les lectures de l’imaginaire, elle nous conte leur Histoire. Depuis le temps où ils échangeaient leurs enfants déficients contre de jeunes humains pour en faire leurs esclaves, leur immobilisme, puis leur révolte et leur désir de reprendre contact avec les Hommes pour s’allier dans un but commun : sauver la planète.

Dès les premières pages, la féérie et la magie prennent leur place. Un mélange de rêve et de poésie dont Arthur Passeur, l’humain devenu ambassadeur des Faes, se fera le lien, en filigrane, tout au long du livre. Cette partie, qui nécessite une attention accrue et peut déstabiliser avec ses sauts dans le temps et retours en arrière, m’a cependant moins parlée que la suivante.

une syphe par gestinCe second pan de l’œuvre était elle proprement fascinante. Dans celui-ci, nous pouvons apprécier l’évolution des rapports entre faes et humains, et la manière dont la combinaison du savoir technologique des hommes, des compétences magiques et des connaissances de la nature du peuple du Sidhe a amorcé un changement salvateur du paysage. C’est ici que le titre du livre prend tout son poids. Mais c’est aussi là que Techno faerie devient réellement un texte engagé. Sara Doke aborde des questions fondamentales. Écologiques bien sûr, mais l’auteure s’interroge également sur notre altérité et notre identité culturelle.

Enfin, en annexe, 88 fiches présentent les différents types de faes, domestiques, aquatiques, minérales… Très détaillées et non dénuées d’humour, elles présentent leurs habitats et caractéristiques, leurs apports dans la révolution faérique mais aussi leurs traditions. Cette partie bénéficie de nombreuses illustrations d’artistes tels que Caza, Mandy, Zariel, Gestin, Bigot…

une verbatine par caza

Recueil publié aux éditions Les moutons électriques (La bibliothèque voltaïque)

Voir aussi l’avis de Lune

logo defi sfff et diversite

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *