Magic breaks / Ilona Andrews

Magic breaks / Ilona Andrews

Couverture de Kate Daniels tome 7 de Ilona AndrewsKate Daniels, Tome 7

Résumé : No matter how much the paranormal politics of Atlanta change, one thing always remains the same: if there’s trouble, Kate Daniels will be in the middle of it…
As the mate of the Beast Lord, Curran, former mercenary Kate Daniels has more responsibilities than it seems possible to juggle. Not only is she still struggling to keep her investigative business afloat, she must now deal with the affairs of the pack, including preparing her people for attack from Roland, a cruel ancient being with god-like powers. Since Kate’s connection to Roland has come out into the open, no one is safe—especially those closest to Kate.
As Roland’s long shadow looms ever nearer, Kate is called to attend the Conclave, a gathering of the leaders from the various supernatural factions in Atlanta. When one of the Masters of the Dead is found murdered there, apparently at the hands of a shapeshifter, Kate is given only twenty-four hours to hunt down the killer. And this time, if she fails, she’ll find herself embroiled in a war which could destroy everything she holds dear…

Avis : Magic rises était fort en émotions et nous avait laissé avec la certitude de la prochaine arrivée de Roland. Alors, lorsque Kate voit débarquer Hugh d’Ambray au Conclave réunissant vampires et changeformes, en accusant ces derniers du meurtre de l’un des leurs, elle n’est pas vraiment surprise. Elle aura 24h pour tenter d’éviter une guerre.

C’est donc un tome riche en rebondissements que nous propose Ilona Andrews avec Magic breaks. D’autant que Kate va non seulement devoir résoudre l’enquête sur ce meurtre, mais également débusquer un traître au sein même des siens. Malheureusement, j’ai envie de dire que trop d’action tue l’action. On a vraiment l’impression d’une avalanche de difficultés que Kate devra surmonter les unes après les autres. Cela faisait un peu penser à un jeu vidéo. Pourtant, les 100 pages du milieu sont vraiment palpitantes.

Ceci dit, les personnages sont toujours aussi attachants ; Kate, particulièrement, reste égale à elle-même, investie de son devoir et de ses responsabilités, et bien décidée faire tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les siens. Quitte à se sacrifier. L’humour, qui est une des marques de la série, est lui aussi bien présent. Magic breaks reste donc un plaisir à lire, malgré une intrigue un peu linéaire. Et même si certains pourront regretter le peu de présence de Curran !

Il s’agit par ailleurs d’un tome important dans l’évolution de la série. Si l’on peut être un peu déçu par le manque d’envergure de la confrontation avec Roland – dont certains éléments étaient aisément devinables -, elle reste pourtant cohérente avec le background général. Et surtout, elle ouvre d’intéressantes perspectives pour la suite, permettant à Ilona Andrews de rebondir et d’offrir aux lecteurs un nouvel arc narratif et de ne pas s’enliser dans leur intrigue.

Magic breaks offre en outre le plaisir d’une courte nouvelle sur Julie, Magic tests, mais dont la temporalité se situe après le 5e tome de Kate Daniels, Magic slays. C’est un petit bonus vraiment plaisant, d’autant que Julie est un des personnages dont j’attends le plus l’évolution.

Ici, elle devra mener sa première enquête, missionnée par Kate pour résoudre la disparition d’une adolescente dans ce qui sera peut-être sa nouvelle école. Nous retrouvons l’aspect mythologie de la série qui était somme toute pour une fois absent de Magic breaks.

Julie étant la narratrice, cela permet de la connaître un peu mieux, même si la nouvelle est assez brève. Elle est une adolescente typique, pleine d’incompréhension pour les décisions des adultes, bien qu’elle respecte profondément Kate et Curran. Son passé d’enfant des rues l’a marqué, mais on sent également la force et la stabilité que la présence de Kate lui a apporté. Magic tests permet aussi d’apprécier et de mieux appréhender les particularités de son pouvoir, qui est vraiment original.

Roman publié aux éditions Ace Books

Lire les avis de Gilwen, Le chat du cheshire

Logo du challenge Read in english par Frankie

3 comments

  • Kate <3 Ouais, effectivement c'est un peu un déluge de péripéties, mais je suis bon public ( et surtout très partiale avec cette série), j'ai adoré. Curran m'a effectivement un peu manquée, mais quand il est là il dépote, donc tout va bien. Quand au final, je fais partie de ceux qui l'auraient vu plus épique, mais il est effectivement bien cohérent et surtout ouvre de belles perspectives. Certes on entame un nouveau cycle après ça, mais on sent surtout que la fin de l'aventure approche et que la machine est bien en branle.

    En ce qui concerne la nouvelle sur Julie, je l'avais déjà lue avant la sortie du tome je crois (enfin j'ai comme un doute là). Mais quoi qu'il en soit, je l'ai beaucoup aimé. C'est un personnage qui mérite d'avoie son évolution un peu plus approfondie et elle laisse présager de belles choses là.

    Reply
  • J’aime quand ça va à 100 à l’heure donc du coup j’ai été ravie avec ce tome ! 🙂 C’est vraiment un coup de coeur et même si effectivement la rencontre Kate/Roland est peut-être un peu moins intense qu’espérée je la trouve aussi cohérente avec le reste. Curran m’a aussi un peu manqué au début mais je trouve qu’il se rattrape bien par la suite 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *