La dame de pierre / Xavier-Marie Bonnot

La dame de pierre / Xavier-Marie Bonnot

Couverture de La dame de pierre de Xavier Marie Bonnot aux éditions BelfondQuatrième de couverture : Pierre Verdier a été un des alpinistes les plus brillants de sa génération, mais un drame entouré de mystère a brisé sa carrière. Depuis, il vit reclus et amer dans la ferme familiale, au pied d’une montagne mythique. Sa sœur Claire est une scientifique de haute volée, installée à Paris, où elle mène une existence cachée. Dans la famille Verdier, les non-dits ont force de vie. Une fois par an, à la Toussaint, Claire rejoint son village natal pour fêter les morts et voir son frère, Pierre. Cette année-là, la neige est arrivée tôt. La nuit, seule dans ce qui fut sa chambre de jeune fille, Claire fait de terribles cauchemars. Elle voit la mort sanglante d’une certaine Vicky… Qui est Vicky ? Un personnage fantasmé ? Un double cauchemardesque ? Le secret le mieux gardé de Claire ? Vicky n’existe pour personne et Pierre va devenir un assassin aux yeux de tous. Mais nul n’est à l’abri de ses secrets…

Avis : La dame de pierre est un roman qui m’a laissée assez perplexe. Sa construction et son intrigue en font un olni entre thriller et roman du terroir. Mais là où l’auteur m’a un peu perdue c’est dans le but poursuivi, dans le cheminement qu’il emploie pour mener son intrigue à bien.

Se déroulant sur deux temps, entre enquête et souvenirs, Xavier-Marie Bonnot place la nature au cœur de son livre. L’histoire s’écrit au pied des montagnes alpines, et la force et la beauté des glaciers y sont dépeints avec force détails. La rudesse du paysage s’accorde à celle de sa population. Ici les hommes sont secrets, réservés. Pour le peuple de la montagne, il est mal vu d’étaler ses sentiments. L’adjudant Portal, débarquant tout droit de Paris aura bien du mal à les comprendre.

J’ai moi-même eu des difficultés à appréhender ce silence des personnages. La distance imposée avec les étrangers est une chose, celle avec la famille une autre. Pierre, le héros, prétend être très proche de sa sœur, il la qualifie même à un moment d’ « âme sœur », et pourtant, ils ne se disent rien. Ils ne partagent rien des choses importantes de leurs vies.

Et c’est peut-être justement ce retrait qui accentue la confusion. Au début du récit, les faits relatés m’ont donné un certain sentiment, qui n’était absolument pas partagé par les protagonistes. Or la fin vient confirmer ma compréhension des évènements. J’ai alors eu l’impression d’avoir tourné en rond, et j’ai encore moins compris qu’au début les conclusions auxquelles arrivaient les personnages.

La dame de pierre ne ressemble pas du tout à l’idée préconçue que son résumé m’avait inspiré. Hommage à la puissance de la montagne, avertissement à l’arrogance des hommes qui pensent pouvoir la déjouer, Xavier-Marie Bonnet y aborde les thèmes de la folie et la solitude.

Roman publié aux éditions Belfond

logo le challenge de la licorne 2logo 2015 reading challenge

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *