La ligue des ténèbres, épisodes 1 à 3 / Catherine Loiseau

La ligue des ténèbres, épisodes 1 à 3 / Catherine Loiseau

Couverture de La ligue des tenebres episode 1 de Catherine LoiseauCouverture de La ligue des tenebres episode 2 de Catherine LoiseauCouverture de La ligue des tenebres episode 3 de Catherine Loiseau

Résumé : La Ligue des ténèbres a vu le jour dans le Londres des années 1880. Elle est composée de quatre personnes : Edmund Nutter, inventeur ; lady Astley, arnaqueuse ; Thomas Wiseman, voleur à la petite semaine et Samantha Wiseman, la caution santé mentale du groupe. Grâce à leur machine à voyager entre les mondes, ils transitent d’univers en univers. Leur but : conquérir l’un de ces mondes !

Avis : La première chose que l’on remarque – et que l’on apprécie – c’est que ces épisodes sont très bien écrits. Le style de Catherine Loiseau est fluide, sobre et naturel, parsemé d’une pointe d’humour. L’association aux romans-feuilletons d’autrefois est assumée et maîtrisée, de par le ton, le découpage en épisodes et la temporalité de l’intrigue.

La ligue des ténèbres c’est l’alliance inattendue et hétéroclite de 4 personnes qui, puisque la société dans laquelle ils vivent ne leur convient pas décident de conquérir le monde. Rien de moins ! Et cela, grâce au professeur Nutter. Débonnaire, gourmand devant l’éternel, excentrique, mais aussi créateur d’inventions plus folles les unes que les autres, mais géniales : suspenseur de gravité, couronne de contrôle mental, fusil à bulle… Pour l’aiguiller dans ses plans, un couple d’arnaqueurs, Thomas et Ginger Astley. Tous deux sont extrêmement ambitieux et n’hésitent pas à se servir de leur charme pour parvenir à leurs fins. Enfin, compagne bien malgré elle de ces olibrius, Samantha, la petite sœur de Thomas et amie du professeur. Elle tentera, vainement, de garder son petit monde sous contrôle.

Les aventures de nos 4 compères s’enchaînent au fil des épisodes avec légèreté et dynamisme, nous plongeant dans le Londres victorien, puis dans un monde étrange où nous aurons le plaisir de croiser aussi bien le Lapin Blanc, que Sherlock Holmes ou le Dr Moreau. La seule chose que l’on regrette, c’est qu’ils ne soient pas plus longs !

Catherine Loiseau a effectué de nombreuses recherches sur l’époque, qu’elle nous invite à découvrir notamment grâce à ses tableaux pinterest. Chaque épisode se termine en outre par des anecdotes ou commentaires permettant de mieux cerner le contexte.

Les premières aventures de La ligue des ténèbres fournissent un divertissement très agréable et préfigurent d’une histoire prometteuse et riche. Je serai au rendez-vous pour la suite !

Episodes parus aux Éditions Ulthar

logo challenge vapeur et feuilles de the

12 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *