La voie des âmes / Laurent Scalese

La voie des âmes / Laurent Scalese

couverture de la voie des ames de laurent scalese aux editions belfond
Quatrième de couverture : Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d’une victime, il parvient à reconstituer les derniers instants de sa vie, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois, il est appelé à New York, il s’y rend avec sa femme Clara. Assassinée en pleine journée à Central Park. Lui, le super flic, n’a pas pu protéger l’amour de sa vie, la mère des ses enfants… Mais dès le soir du meurtre d’étranges incidents surviennent : Richard pense d’abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l’au-delà. Jusqu’à ce qu’une femme étrange le visite pour lui proposer un marché incroyable : sauver Clara, en échange d’un service…
Avis : Avec ce thriller fantastique profondément encré dans le réel, Laurent Scalese en appelle à nos croyances. C’est la lutte du bien contre le mal. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour sauver ceux que nous aimons ? Jusqu’à se perdre soi-même ? Jusqu’à renier tout ce en quoi l’on croit ? Richard Neville devra se poser toutes ces questions et trouver ses propres réponses.
Lieutenant au 36 Quai des Orfèvres, Richard a un don incroyable, celui de voir les dernières minutes de la vie de quelqu’un. Appelé à New York pour aider la police à appréhender un tueur en série, sa vie bascule alors qu’il est sur une scène de crime. Au même moment, son épouse, qui l’a accompagné dans son voyage, est assassinée en plein Central Park. Quelques jours plus tard, une mystérieuse femme lui annonce qu’il ne dépend que de lui de sauver son amour
De New York à Jobourg, en passant par l’Écosse et l’Australie, Laurent Scalese entraîne ses personnages dans une course contre la mort. Aidé de son homologue américain, Mike Rosner, Neville se lance dans une enquête pleine de surprises, de révélations, de déconvenues et d’espoir. L’écriture fluide de l’auteur emporte rapidement le lecteur. Le récit est dynamique et ne laisse que peu de temps de latence.
La psychologie des deux héros, Neville et Rosner, est particulièrement travaillée. Au travers de ces personnages, l’auteur en profite pour aborder des thèmes qui nous touchent tous : l’amour, le couple et la famille, mais aussi la mort et la gestion du deuil.
La voie des âmes a de multiples visages, et se révèle surprenante jusqu’au bout. J’aimerais vous parler de la fin, mais je me contenterai de dire que c’est sans doute ce que j’ai préféré dans tout le roman.
« Le côté positif du temps perdu, c’est qu’il rend précieux le temps qu’il reste. À nous de savoir en profiter. »
 
Roman publié aux éditions Belfond

11 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *