Withe witch, black curse / Kim Harrison

Withe witch, black curse / Kim Harrison

Couverture de With witch, black curse (Rachel Morgan, 7) de Kim Harrison

 

Rachel Morgan, Tome 7

 

Synopsis : Some wounds take time to heal . . . and some scars never fade. Rachel Morgan, kick-ass witch and bounty hunter, has taken her fair share of hits, and has broken lines she swore she would never cross. But when her lover was murdered, it left a deeper wound than Rachel ever imagined, and now she won’t rest until his death is solved . . . and avenged. Whatever the cost. Yet the road to hell is paved with good intentions, and when a new predator moves to the apex of the Inderlander food chain, Rachel’s past comes back to haunt her. Literally
Avis : J’avais adoré le tome précédent qui apportait une évolution inattendue et tout à fait passionnante à la série. J’avais donc vraiment hâte de me replonger dans le monde riche de Kim Harrison et d’en savoir plus. Hélas, c’est à peine s’il est question ici des révélations qui nous avaient été faites précédemment. L’auteure laisse un peu de côté son intrigue de fond pour revenir à une enquête plus classique, ce qui m’a fait trouver ce tome un peu long.
Rachel se concentre ici principalement sur une nouvelle course. Son ami Glen, détective au Federal Inderland Bureau, a été attaqué par une banshee. Ses créatures sont très rares et très puissantes au sein des Outres, et même le Inderland Security rechigne à les affronter. Cette histoire, bien que pleine de rebondissements, met trop de temps à se résoudre et j’ai eu l’impression de tourner en rond au bout d’un moment.
J’ai regretté également l’absence de Trent, qui est un de mes personnages préférés. Ses interactions avec Rachel sont toujours particulièrement explosives. Malheureusement ici nous n’avons droit qu’à une toute petite apparition de sa part vers la fin du roman. Et cette scène m’a parue moins drôle et percutante que d’habitude.
En revanche, tout ce qui concerne Kisten est absolument passionnant. Les révélations le concernant justifient à elles seules la lecture de ce tome. Déchirantes, ces pages contiennent énormément d’émotions et sauront vous tirer des larmes !
Malgré ces petits reproches, la lecture d’un tome de cette série reste toujours un moment agréable, notamment en raison de ses personnages si attachants : Ivy, déchirée entre ce qu’elle est et ce qu’elle voudrait être ; Jenks, qui jure comme un charretier mais protecteur indéfectible envers sa famille, dont il considère qu’Ivy et Rachel font partie ; et bien sûr Rachel, si gentille et empathique envers les autres. Pourtant, les épreuves qu’elle devra affronter sont loin d’être terminées et on a le cœur serré pour elle. L’auteure ne serait-elle pas un peu sadique pour faire endurer autant de mauvais coups à son héroïne ?
Roman publié aux éditions Harper Collins. 
http://www.lespipelettesenparlent.com/?p=311

11 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *